Dakar 2021 : X-Raid et Yamaha alignent ensemble deux SSV en T3

– Une nouvelle collaboration avec Yamaha sur le prototype YXZ1000R
– Mattias Ekström et Camelia Liparoti piloteront les deux SSV

Pour la première fois de son histoire, X-Raid s’implique dans un projet ne concernant pas la catégorie T1 (prototypes autos). En collaboration avec Yamaha, la société basée à Trebur développe et assemble un véhicule basé sur le SSV YXZ1000R de Yamaha, prêt à partir au Dakar. L’objectif de la structure, baptisée ‘X-raid Yamaha Racing Rally Supported Team’, est de proposer aux pilotes intéressés un véhicule, le proto YXZ1000R, prêt à courir.

Après de premières discussions au début de l’année, les ingénieurs de X-Raid ont continué à réfléchir lors de la pause forcée des rallyes consécutive à la pandémie de Covid-19. Le prototype Yamaha YXZ1000R satisfera à un certain nombre d’exigences diverses : il proposera aux débutants une alternative prête à courir, qui sera conforme aux exigences de la FIA et de SCORE dans le futur.

La première étape a consisté à modifier les trois dimensions du Yamaha YXZ1000R, qui est devenu plus large, plus long et plus bas. Comme son moteur n’est pas alimenté par un turbo, il doit respecter un poids minimum de 800 kg, ce qui sera effectif lors de la prochaine étape de développement. Le centre de gravité a été également abaissé et la répartition du poids, optimisée. En outre, les axes ont été renforcés et les ingénieurs ont travaillé sur la dynamique de pilotage : le Yamaha est le premier modèle sur lequel les points d’ancrage des supports d’amortisseur ont été placés à l’extérieur et une suspension Reiger, spécialement développée, a été installée. L’écurie a également fait confiance à des partenaires familiers de longue date pour d’autres composants. Par exemple, le véhicule est équipé d’un échappement Akrapovic.

La nouvelle structure X-Raid/Yamaha s’alignera au départ du prochain Dakar dans la catégorie T3 (une sous-catégorie autos), car elle ne satisfait pas encore à tous les prérequis pour courir en T4. Ces normes ont été mises en place pour les SSV, dont un nombre minimum a été fabriqué, afin de les distinguer des prototypes. Les deux protos Yamaha YXZ1000R effectueront leurs premiers kilomètres en compétition lors de la deuxième Baja Hail en Arabie Saoudite, prévue les 11 et 12 décembre.

La nouvelle écurie présentera ainsi deux équipages pilotes/copilotes d’exception : le Suédois Mattias Ekström effectuera ses débuts au Dakar au côté de son compatriote Emil Bergkvist. Ekström est un pilote très polyvalent qui a brillé en circuit, en rallye et en rallycross et qui se lance aujourd’hui dans une nouvelle aventure, avec le sable du désert du Dakar.

Le second véhicule sera confié à Camelia Liparoti et Annett Fischer qui ont participé ensemble au Dakar 2020. Camelia est rompue aux pièges du Dakar, puisqu’elle a participé pour la première fois à l’épreuve emblématique en 2009. Elle a d’ailleurs remporté la compétition féminine du Dakar dans diverses catégories. Sa partenaire, Annett Fischer, peut s’appuyer sur son expérience, acquise non seulement comme navigatrice, mais également comme pilote de SSV. Elle a gagné des courses au Maroc dans le baquet de droite et terminé 14e de la catégorie T3, derrière le volant, lors de son premier Dakar en 2019. Elle a terminé ce faisant première féminine. À l’époque, les deux femmes.

étaient encore adversaires dans la compétition féminine, mais au Dakar 2020, elles étaient la seule équipe 100 % féminine.

« Ce projet marque une étape importante pour X-raid, puisque pour la première fois dans l’histoire de la société, nous développons une auto qui ne fait pas partie de la catégorie T1 », a déclaré Sven Quandt, le patron d’X-raid. « Nous suivons le marché des SSV depuis longtemps et je me suis également fortement impliqué dans l’élaboration du règlement de cette catégorie. L’heure est venue d’être actifs sur ce marché, en compagnie de Yamaha. Nous sommes persuadés que cette catégorie jouera un rôle majeur dans les courses tout-terrain dans le futur, tant pour les débutants que pour les pilotes expérimentés du Dakar, ainsi que pour les professionnels. Nous sommes ravis d’embarquer Mattias et qu’il fasse partie de ce nouveau projet très enthousiasmant. Quant à Camelia et Annett, elles baignent dans ce sport depuis longtemps et peuvent revendiquer leur expérience du Dakar. Les deux équipages nous donnent la possibilité d’emmagasiner beaucoup d’expérience dans les prochaines semaines. »

« Participer au Dakar a toujours été notre rêve », a indiqué pour sa part Mattias Ekström. « J’ai participé à énormément de courses durant ma carrière. Quoi de mieux que d’en discuter avec Sven que je connais depuis une vingtaine d’années. Nous avons enfin réussi à réunir ensemble le budget nécessaire pour courir en SSV et le nouveau projet d’X-raid est une bonne base. Nous avons vraiment hâte de participer au Dakar 2021. Ce sera également une préparation idéale pour le coup d’envoi de la saison d’Extreme E en Arabie saoudite. Cela dit, je n’ai jamais piloté sur le sable ou dans les dunes jusque-là. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*