Dakar KTM Red Bull/Trois garçons d’exception : Price, Sunderland et Walkner !

Sam Sunderland, Matthias Walkner and Toby Price seen during Red Bull Dakar line-up in Dubai, United Arab Emirates on November 21, 2020 // Kin Marcin/Red Bull Content Pool // SI202012020229 // Usage for editorial use only //

L’équipe KTM Red Bull s’est fait ‘piquer’ une 19ème victoire consécutive au terme du Dakar 2020 en Arabie Saoudite, la défaite fut dure à digérer ! Depuis l’équipe se prépare à reprendre le flambeau avec une nouvelle KTM 450 Rally.

Le tracé du prochain Dakar inspire Toby Price, Sam Sunderland et Matthias Walkner, les trois pilotes ‘maison’ ont déjà accroché une victoire et veulent s’en assurer d’autres.

Malgré une saison de rallye-raid écorchée en 2020 en raison de la pandémie mondiale, il reste au collectif KTM à démarrer 2021 de la meilleure des façons : en remportant le prochain Dakar. Le trio Red Bull KTM Factory Racing : Toby Price (AUS), Sam Sunderland (GBR) et Matthias Walkner (AUT) n’ont pas perdu de temps durant la période de la pandémie, outre le fait d’avoir participé à l’Andalusia Rally en octobre dernier, les séances d’entraînements se sont succédé de façon constructive.

Toby Price a fini à cinq reprises sur le podium du Dakar, possède deux victoires et trois troisièmes places. Sa victoire en 2019 fut certainement la plus remarquable lorsqu’il l’a remporta avec un os cassé à la main. L’Australien se montre de nouveau déterminé pour ce Dakar 2021.

Sam Sunderland © Red Bull

Depuis sa victoire en 2017, Sam Sunderland se montre impatient de remettre le couvert ! Une chute l’an dernier lors de l’étape 5 a mis un terme à son défi, il veut gommer son abandon au plus vite !

Matthias Walkner toujours dans la discrétion se présentera sur la ligne de départ le 3 janvier dans une excellente condition remis de sa blessure de 2020 ! L’Autrichien vise lui aussi une nouvelle victoire à l’identique de celle ramenée en 2018. Vainqueur également du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain 2015, il a des atouts cachés pour rééditer.

Un rookie, Daniel Sanders (AUS) vient compléter cette triplette de champions. Le pilote du KTM Factory Racing Junior Rally Program ne pouvait pas souhaiter une meilleure compagnie pour ses débuts sur le Dakar.

Toby Price © Red Bull

Paroles de pilotes…
Toby Price : « L’année dernière, nous avons roulé dans des paysages qui m’ont vraiment scotché. Par moments, on avait l’impression de ne pas être sur terre, il y avait des rochers rouges, comme si on était sur Mars. Je m’attendais à beaucoup de dunes, mais durant la première semaine, on a eu au menu beaucoup de pistes très dures et des routes pierreuses. Il y a de tout là-bas. Maintenant que tout le monde y a vécu sa première expérience, la deuxième année, ça va être encore mieux.
« Jusqu’à maintenant, j’ai terminé soit premier, soit troisième et je suis donc reparti avec un grand trophée ou un petit. J’espère que ça va continuer selon le même schéma. Comme j’ai terminé troisième lors de la dernière édition, la prochaine devrait se solder par une victoire ! J’aurai le numéro 3, mon porte-bonheur. Je ne suis pas vraiment superstitieux, mais j’espère que ce #3 va nous aider.

Toby Price © Red Bull

« Le Dakar 2020 a été éprouvant pour les motards. Tous les matins, il fallait que je me force à me lever et à enfiler mon casque. Mais on a tenu bon et on est allé jusqu’à l’arrivée. On ne pouvait pas faire mieux vu les circonstances. On aime tous les sports mécaniques, la course et participer à cette épreuve. Il est donc évident qu’on a toujours envie de revenir pour faire mieux.
« Le Dakar n’a lieu qu’une fois par an et c’est l’épreuve que tout le monde rêve de gagner. Il y a toujours de la tension et on se demande tous comment nos adversaires vont se comporter. On ne sait vraiment pas où on en est par rapport à eux tant que la course n’a pas commencé. C’est pourquoi j’ai hâte d’être sur la ligne de départ. »

Sam Sunderland © Red Bull

Sam Sunderland : « Lors de ma première expérience du Dakar en Arabie Saoudite, j’ai été vraiment surpris par le terrain et les décors que nous avons traversés. Je ne pensais pas avant cela que ça pouvait être aussi varié. On a roulé dans des endroits vraiment sympas et j’ai maintenant hâte d’en découvrir encore plus. Ce rallye, c’est en grande partie l’aventure et la découverte de nouveaux lieux.
« À l’approche de ce Dakar 2021, je me sens prêt et fort. Quand on a goûté à la victoire, son seul objectif est d’essayer de remettre ça. J’y vais donc pour gagner et comme je n’ai pas fini l’an dernier, je veux également tout faire pour être certain d’être à l’arrivée et de ne pas me blesser. J’ai vraiment eu de bonnes sensations lors du dernier Dakar. Le terrain me plaisait et j’allais vite, mais j’ai été contrarié par un petit problème.
« On va retrouver les mêmes pour la victoire finale. Ces dernières années, le groupe de pilotes susceptibles de gagner s’est beaucoup élargi. Il y a aujourd’hui une dizaine de gars en mesure de remporter le Dakar. Que le meilleur gagne.
« Honda a gagné le Dakar 2020 et a mis fin à la série victorieuse de KTM. Il y a eu quelques incidents qui ne nous ont pas vraiment favorisés, mais il y a tellement de paramètres à maîtriser pour gagner ce rallye. C’est mérité cependant pour Honda. On ne gagne pas le Dakar avec de la chance, il faut aller au charbon. Maintenant, on va essayer d’offrir une nouvelle victoire à KTM. »

Matthias Walkner : « Cette première expérience en Arabie Saoudite a été assez sympa. Nous avons roulé dans des canyons remplis de sable et ça, je ne l’oublierai jamais. C’était le premier Dakar qui se déroulait là-bas et globalement, cela a été plutôt agréable. J’ai maintenant hâte d’y retourner.
« J’aime me maintenir en forme et quand je suis sur la moto, je me sens très bien. Je suis concentré sur l’objectif : ramener KTM à la première place sur le Dakar. En ce qui me concerne, ce serait vraiment sympa de gagner à nouveau mais une dizaine d’autres pilotes ont les moyens de s’imposer. Ce serait déjà super d’accrocher un nouveau podium.

Matthias Walkner © Red Bull

« Bien entendu, c’est très important pour nous d’essayer de remporter à nouveau le Dakar. On a toujours très faim de victoire. Mais ce n’est pas forcément bénéfique de trop penser à notre première défaite après 18 victoires consécutives sur le Dakar. On devrait tous être contents d’avoir participé à cette série record de victoires. Quand les super ex-pilotes comme (Marc) Coma sont partis, ceux de ma génération ont eu assez de mal à reprendre le flambeau. Honda a fait un excellent travail au dernier Dakar et Ricky (Brabec) a mérité sa victoire.
« On aime tous beaucoup le Dakar et plus il se rapproche, plus je ne tiens plus en place. On sait dès le premier jour que ça va être difficile, mais c’est le seul endroit au monde où on a envie d’aller. C’est comme en alpinisme : pour savourer le bonheur d’arriver au sommet, il faut d’abord franchir plusieurs paliers. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*