La finale de la saison 2020 de Mitjet International a tenu toutes ses promesses au Castellet

Le meeting qui s’est déroulé le week-end dernier sur le Circuit Paul Ricard est venu clore en beauté une saison 2020 placée sous le signe de la renaissance pour la Mitjet.

Les 26 Mitjet 2L et 38 pilotes engagés ce week-end dans le Var ont assuré le show pour cette ultime manche de l’année. Entre les pilotes qui jouaient le titre, les pilotes assoiffés de victoire et les nouveaux venus en quête de sensations incomparables, tous les éléments étaient réunis pour que cette finale soit une pure réussite.

Qualifications, vendredi : Julien de Miguel fait coup double
Après deux séances d’essais le matin, les pilotes se prêtent au jeu du chronomètre. Julien de Miguel, le coach Mitjet International qui remplace Le Tone, retenu par un tournage Top Gear France, fait parler la poudre et s’adjuge les deux pole positions en bouclant les 3,826 kilomètres en 1:42.539 (Q1) et 1:42.503 (Q2). Le niveau est très relevé comme en témoigne les écarts infimes en Q1 avec 10 voitures en 9 dixièmes !

Course 1, samedi : Entame de week-end parfaite pour David Bouet
Le départ de la première course du week-end est donné sous un magnifique soleil ce samedi matin à 9h30 pour les 26 voitures présentes sur la grille. Le poleman, Julien de Miguel se fait déborder par Povilas Jankavicius (Arctic Energy) et David Bouet (Moving Asphalt), mais il n’a pas dit son dernier mot. Les trois hommes se livrent un duel intense durant les 20 minutes de course. David Bouet franchit la ligne d’arrivée pour remporter sa première victoire de la saison, devant Julien de Miguel et Povilas Jankavicius.
Au pied du podium, Sébastien Lagier (Moving Asphalt) a fait forte impression pour sa première pige cette année avec le meilleur tour en course !

Dominateur en qualifs, Sébastien Loiret (Pole Position 81) a déroulé son plan de marche pour s’imposer dans la catégorie Gentleman, devant Frédéric de Brabant (Mirage Racing) et Manu Damiani (Moving Asphalt).

Course 2, samedi : Sébastien Seveau remet les pendules à l’heure
Après une première course très disputée, les pilotes ont affûté leurs armes pour en découdre ce samedi après-midi. Cette fois-ci, Julien de Miguel parvient à conserver l’avantage de sa pole à l’extinction des feux, mais ses poursuivants sont blottis dans son aileron arrière. Sébastien Seveau (Génération Stunt) s’empare du leadership dans le double droite du Beausset. David Bouet (Moving Asphalt) profite également du premier tour pour prendre la 2ème place face à Julien de Miguel. La lutte pour la victoire ne s’arrête pas là, mais malgré les tentatives de ses adversaires, Sébastien Seveau décroche une nouvelle victoire cette saison, devant David Bouet et Julien de Miguel.

Âgé de seulement 16 ans, Paul-Adrien Pallot (MV2S Racing) poursuit sa montée en puissance en terminant 4e du général. Pendant ce temps-là, son père Pierre, termine 2ème Gentleman, derrière Sébastien Loiret (Pole Position 81).

Course 3, dimanche : David Bouet de bout en bout
Le départ de la première course dominicale est donné au lever du soleil, sur une piste très fraiche. Des conditions loin d’être faciles, mais 25 des 26 voitures alignées sur la grille ont vu l’arrivée. Parti en pole position grâce à sa victoire de la veille, David Bouet (Moving Asphalt) a bouclé tous les tours en tête. La lutte pour la deuxième place et le podium lui a permis de creuser l’écart.

Povilas Jankavicius (Arctic Energy) et Sébastien Seveau (Génération Stunt) ont longtemps joué des coudes, s’échangeant la 2ème place, finalement décrochée par le Lituanien, leader du championnat. Peu après la mi-course, Sébastien Lagier (Moving Asphalt) a pris la 3ème place face à Sébastien Seveau qui termine 4ème, devant Julien de Miguel qui complète le top 5.

Malgré la domination de Sébastien Loiret (Pole Position 81), la catégorie Gentleman a été âprement disputée. Le Corse Manu Damiani (Moving Asphalt) termine 2e, devant Frédéric de Brabant, de retour sur le podium après ses déboires techniques hier.

Course 4, dimanche : La dernière pour Sébastien Seveau
Victorieux en course 2, Sébastien Seveau (Génération Stunt) s’élance en pole de la quatrième et dernière course du week-end et de la saison. Le pilote de la Mitjet #24 est dépassé par David Bouet (Moving Asphalt) au premier virage. Julien de Miguel et Paul-Adrien Pallot se disputent quant à eux la troisième position. Dans le deuxième tour, David Bouet, le leader, est victime d’un problème mécanique qui le contraint à l’abandon. Pendant que Sébastien Seveau récupère les commandes devant Julien de Miguel, Sébastien Loiret (Pole Position 81) rattrape Paul-Adrien Pallot (MV2S Racing). Ces deux hommes se livrent un duel acharné, tout en restant très fair-play. Un morceau de carrosserie de la voiture de tête s’arrache ce qui n’empêche pas Sébastien Seveau d’aller chercher la victoire devant Julien de Miguel.

Les derniers tours tournent à l’avantage de Sébastien Loiret qui, en plus de s’imposer en Gentleman, grimpe sur le podium scratch !

Grâce à sa superbe course, Paul-Adrien Pallot décroche le trophée Junior.

Les champions Mitjet International 2020
Povilas Jankavicius : décroche le titre au classement général au bout du suspense devant Sébastien Seveau, vice-champion et David Bouet, 3ème.

Sébastien Loiret : Auteur d’une saison parfaite, il décroche le titre dans la catégorie Gentleman ! Frédéric de Brabant se classe 2ème, devant Bruno Chaudet.

Le pari de Christophe Cresp, propriétaire de Mitjet International, et Stéphane Roux, Directeur Général, l’hiver dernier, s’est avéré payant. Cette saison 2020 a permis de redonner ses lettres de noblesse à la Mitjet. Le meilleur reste à venir…

Christophe Cresp, Propriétaire de Mitjet International : « Cette dernière manche était fantastique avec 26 voitures et surtout des pilotes heureux. Nous avions beaucoup d’espoirs cet hiver, puis des doutes qui ont laissé place à la satisfaction. Cette montée en puissance tout au long de la saison confirme l’engouement certain autour de la Mitjet. Cela laisse augurer d’une très belle saison à venir ! »

Stéphane Roux, Directeur Général de Mitjet International : « Nous avons eu la très belle opportunité de réaliser cette dernière manche au Castellet. Avec 26 voitures et 38 pilotes, notre plateau avait vraiment fière allure et la météo était excellente ! Tout le monde était ravi, les quatre courses étaient spectaculaires avec des batailles à tous les étages et ce, à tous les tours. Le calendrier de la saison 2021 sera dévoilé dans les prochains jours ! »

Grégory Barue,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*