WTCR en Aragon : Le bilan des qualifs avant les trois courses dominicales !

Santiago Urrutia a devancé son équipier et leader du championnat WTCR – FIA World Touring Car Cup Yann Ehrlacher pour décrocher une sensationnelle double Pole Position DHL lors de la WTCR Race of Aragon cet après-midi.

L’Uruguayen de 24 ans, au volant d’une Lynk & Co 03 TCR construite en Chine et chaussée de pneus Goodyear pour l’équipe suédoise Cyan Performance Lynk & Co, a été le plus rapide en Q1 et Q3 au MotorLand Aragón pour décrocher les premières pole position DHL de sa carrière en WTCR et marquer un total de 10 points.

Jean-Karl Vernay a été le deuxième plus rapide en Q1 au volant d’une Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris pour le Team Mulsanne. Le local de l’étape, Mikel Azcona, a obtenu une solide troisième place dans sa CUPRA Leon Competición du Zengő Motorsport. Yvan Muller est quatrième, son neveu et coéquipier Ehrlacher, de l’équipe Cyan Racing Lynk & Co, se classe cinquième.

Cependant, le principal rival d’Ehrlacher pour le titre, Esteban Guerrieri, a dû se contentet d’un lointain 18ème rang pour l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, une contreperformance qui constituait le point culminant d’une journée difficile pour l’Argentin et sa Honda Civic Type R TCR, qui n’a pas réussi à boucler un seul tour lors de la deuxième séance d’essais libres en raison d’un problème de freins.

Avec les résultats de la Q1 qui déterminent la grille de départ de la course 1, Ehrlacher est en bonne position pour le titre, bien que Vernay reste une menace majeure pour son compatriote. Guerrieri, quant à lui, est confronté à la perspective de prendre le départ des trois courses en dehors du top 15.

Et après avoir passé la Q2 avec le deuxième meilleur temps derrière Vernay, Urrutia a été de nouveau le plus rapide de tous en Q3 pour aller signer la Pole Position DHL pour la Course 3 devant Ehrlacher, Nathanaël Berthon (Comtoyou DHL Team Audi Sport RS 3 LMS) et Thed Björk, le coéquipier d’Urrutia pour Cyan Performance Lynk & Co. Vernay a abandonné son tour lancé après avoir tiré tout droit au début de sa tentative.

Urrutia frappe le premier en Q1
Le pilote Cyan Performance Lynk & Co, équipé par Goodyear, s’est battu avec Jean-Karl Vernay pour la Pole Position DHL pour la course 1, se montrant finalement le plus rapide pour seulement 0 »006.

Le local de l’étape Mikel Azcona a poursuivi sur sa dynamique au volant de sa CUPRA Leon Competicion du Zengő Motorsport pour terminer troisième de la séance de 20 minutes, devant Yvan Muller du Cyan Racing et Yann Ehrlacher, le Goodyear #FollowTheLeader, dont le cinquième meilleur temps lui permet d’ajouter un point à son avance dans l’optique du titre WTCR.

Ehrlacher compte désormais 27 points d’avance sur Esteban Guerrieri, dont la Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport n’a pas réussi à se hisser dans le top 12, et donc à accéder à la Q2. L’Argentin a chuté au 18ème rang suite à ses problèmes de freins lors des essais libres, un coup dur pour ses espoirs de titre en WTCR.

Parmi les autres pilotes ayant raté la Q2, on peut citer Tom Coronel (Comtoyou DHL Team Audi Sport Audi RS 3 LMS) en 13ème position, Attila Tassi (Honda), Luca Engstler (Hyundai) et Tiago Monteiro (Honda).

Vernay devance Urrutia en Q2
Jean-Karl Vernay a dépassé sur le fil Santiago Urrutia pour le meilleur temps de la Q2, son chrono de 2’13 »474 n’étant meilleur que de 0 »251 par rapport au pilote Lynk & Co.

Thed Björk, de l’équipe Cyan Performance Lynk & Co, a bouclé un dernier tour en Q2 qui lui a permis de passer à la troisième place devant Yann Ehrlacher, quatrième, et l’Audi RS 3 LMS de l’équipe Comtoyou DHL Team Audi Sport de Nathanaël Berthon en cinquième position pour compléter la liste des pilotes qualifiés pour la superpole de la Q3.

Parmi ceux qui ont manqué le bon wagon, le local de l’étape Mikel Azcona s’est classé septième au volant de sa CUPRA Leon Competición du Zengő Motorsport’s. Gilles Magnus, vainqueur du trophée WTCR Rookie Driver, a signé le huitième meilleur chrono, devant Norbert Michelisz, Champion en titre du WTCR 2019, au volant de sa Hyundai i30 N TCR de l’équipe Hyundai N LUKOIL Squadra Corse. L’oncle d’Ehrlacher, et son coéquipier, Yvan Muller, complète le top 10 de la Q2 et hérite de la pole position de la Race 2 avec la grille inversée.

Bence Boldizs se classe 11ème dans sa CUPRA du Zengő Motorsport et Néstor Girolami 12ème dans sa Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Urrutia en tête, des ennuis pour Vernay
Vernay a été le premier à prendre la piste lors de la Q3. Mais le Français est allé à la faute dans le premier virage au volant de son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris du Team Mulsanne. Le tricolore a été contraint d’abandonner son tour et se contenter automatiquement du cinquième temps. « Dans l’ensemble, c’est toujours bon parce que nous avons une bonne position sur la grille de départ de la course 1 seconde », a déclaré Vernay. « Je me suis éliminé tout seul, c’est ma faute, donc c’est plus facile à accepter. »

Ehrlacher était le suivant et a produit un bel effort pour réaliser un temps de 2’13 »623. C’était maintenant le tour de Berthon dans son Audi de l’équipe Comtoyou DHL Team Audi Sport, mais le Français s’est au contraire montré trop prudent dans le premier virage. Son temps n’était que de 0 »131 inférieur à celui de son compatriote.

Björk était le premier des deux derniers pilotes Lynk & Co en lice à prendre la piste, le Suédois se montrant le troisième plus rapide derrière Ehrlacher et Berthon – le trio n’étant séparé que de 0 »148.

Urrutia, déjà le plus rapide lors des deux séances d’essais libres et de la Q1, était le dernier à partir. L’Uruguayen a réalisé un bon tour pour prendre la pole position DHL à Ehrlacher.

Ils ont dit…
Nathanael Berthon (Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi RS 3 LMS) : « Tout d’abord, félicitations à toute l’équipe, ils ont fait un travail incroyable. Nous avons 60 kilos dans la voiture, nous ne nous attendions absolument pas à cela, donc beaucoup de travail et nous sommes allés dans la bonne direction. Merci à l’équipe, ils ont fait un très bon travail et c’est la dernière course de la saison, donc c’est toujours bon de terminer sur une bonne note. Ce n’est pas la course, bien sûr, mais lors des qualifications, vous pouvez montrer votre vitesse, et je suis donc très heureux d’être à nouveau en Q3. Je pense que je n’ai pas manqué beaucoup de Q3 cette année, mais celle-ci a été la plus difficile à aller chercher, c’est certain. Le meilleur tour de la journée a été réalisé en Q3, donc je suis également heureux de ma performance. On va voir, croisons les doigts et prenons quelques points pour l’équipe et profitons de la dernière course. »

Thed Björk (Cyan Performance Lynk & Co 03 TCR) : « Pendant les essais libres, je poussais autant que je pouvais et j’ai fait une méga glissade dans le virage 1, mes chronos n’étaient donc pas significatifs. Mais je me sentais très bien quand nous avons mis les pneus neufs pour les qualifications. Je dois vous dire que je suis encore plus heureux maintenant pour Yann car je sais la pression qu’il subit en tête – même si c’est une bonne avance, cela n’a pas d’importance. Il est en tête et il est performant. Après la Q3, j’avais l’impression que c’était 2017 pour lui, je suis donc très heureux. Si vous avez la vitesse, vous obtenez les points. »

Yann Ehrlacher (Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR) : « C’était un très bon tour, mon meilleur tour du week-end et il s’est produit en Q3, je suis donc vraiment heureux. Je vous dis toujours que la pression est dans le pneu, mais à un moment donné, je dois me rendre compte que la pression est un peu ailleurs et pas seulement dans le pneu ! Dans ces conditions, il n’est pas facile de piloter librement et de se détendre, je suis donc très satisfait de ce que nous avons effectué aujourd’hui. Nous sommes libres de nous qualifier comme nous voulons, donc en fait, si Santi veut attaquer et faire la pole, il est complètement libre de le faire. On verra pour les courses, mais nous allons au moins commencer de la deuxième position, je suis heureux de cela. »

Yvan Muller (Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co 03 TCR) : « Ce n’était pas vraiment le plan, le plan était de mettre les quatre voitures bleues dans le top 10, donc nous y sommes parvenus. Malheureusement, mon tour en Q2 n’était pas assez rapide, mais cela m’a permis de décrocher la pole position pour la course 2, ce qui n’est pas trop mal pour le championnat. »

Santiago Urrutia (Cyan Performance Lynk & Co 03 TCR) : « C’est un peu émouvant d’être ici. Je veux dire bonjour à ma mère et à mon père, ils me manquent beaucoup. Être en pole est vraiment important. J’ai fait une erreur le week-end dernier, je suis donc vraiment heureux de réussir cette performance. Je suis reconnaissant envers l’équipe Cyan et Lynk & Co, sans eux je ne serais pas ici, donc merci à l’équipe, à tous mes coéquipiers et à tous ceux qui m’ont aidé – sponsors, famille, tout le monde. Cette saison a été une saison de développement et d’apprentissage. J’ai fait deux pole positions aujourd’hui donc je suis heureux, nous sommes en tête avec les gars donc j’espère que nous pourrons gagner le championnat avec Yann et Cyan. Je suis juste super content. Merci à tous ceux qui ont cru en moi, ça a été une longue attente pour être ici en championnat du monde, j’ai quitté ma maison quand j’avais 14 ans et aujourd’hui je suis ici à profiter de ce moment. Alors, merci beaucoup. »

Jean-Karl Vernay (Team Mulsanne, Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris) : « Dans l’ensemble, c’est quand même bien, nous avons une bonne position de départ pour la course 1. Il est certain que c’est décevant quand on fait le meilleur temps en Q2, je suis assez curieux de voir ce qui s’est passé parce que j’étais assez prudent. Je savais que nous allions avoir la performance nécessaire pour être au moins dans les trois premiers. Au moins cette fois, je me suis éliminé tout seul, c’était ma faute, donc c’est beaucoup plus facile à admettre. J’ai fait une erreur. Mais ce n’est pas fini, nous avons deux bonnes positions pour la course 2 et 3 et je vais devoir être un peu plus intelligent pour voir si je peux revenir devant. C’était la dernière qualification de l’année, c’est donc décevant de finir comme ça et je suis désolé pour les gars. La voiture était encore assez incroyable, mais j’ai fait une erreur, c’est tout. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*