GT World Challenge Europe Endurance Paul Ricard : Deux titres et 5 podiums pour le SAINTéLOC Racing

En apparaissant en tête des écrans de chronométrage lors des deux premières séances d’essais, l’Audi R8 LMS #25 paraissait en mesure de réussir cette dernière endurance de 6 heures. Mais la suite s’est moins bien passé pour Markus Winkelhock, Dorian Boccolacci et Christopher Haase, qui n’ont pas retrouvé une voiture aussi efficace dès lors que les températures ambiantes et de piste ont baissé, à partir des qualifications du samedi soir et pour la course de dimanche.

Avec Dorian Boccolacci auteur du meilleur chrono en essais libres, imité par Christopher Haase en pré-qualifications, l’équipe fondait de gros espoirs pour les qualifications. Mais il faut reconnaître qu’elle n’a pas su trouver la bonne recette technique pour conserver le même niveau de performance et s’adapter à des conditions plus froides. Ce que l’on pouvait déjà constater en Q1, où Markus Winkelhock signait le 17ème chrono à 1 »2 du plus rapide. En Q2, Dorian réussissait quand même le 7ème temps, avant que le 14ème chrono de Christopher en Q3 permette à l’équipage de totaliser un 10e chrono de moyenne, à presque 8/10èmes de seconde de la pole position.

La Course
Après le départ, Markus Winkelhock était contraint de couper hors-piste dans le goulet du ‘Virage du Camp’, évitant ainsi tout contact. A la fin du premier tour, l’Audi R8 LMS #25 pointait 9ème et Markus allait devoir d’abord résister à une Bentley, qui allait réussir à passer. Pendant son second relais, Markus récupérait la 8ème place, puis profitait de la seule neutralisation de cette course pour donner le volant à Dorian Boccolacci. Lequel n’allait pas pouvoir garder longtemps sa 8ème place. Pour une raison inconnue, après le premier train de pneus monté pour le plus jeune pilote de la #25, son rythme s’est avéré particulièrement inefficace, au point que Dorian concédait une minute pleine lors de ce premier stint, et glissait au 13ème rang. Cela allait un peu mieux pendant son second relais, mais l’écart était fait. Dorian cédait le baquet de la #25 en 11ème position à Christopher Haase pour les deux dernières heures de course. Juste avant le dernier ravitaillement, quelques gouttes de pluie piégeuses apparaissaient et Christopher ne pouvait empêcher un tête-à-queue lui faisant perdre deux places. Et c’est finalement au 12ème rang que l’Audi #25 ralliait l’arrivée.

L’Audi #26 engagée en catégorie Am pour Michaël Blanchemain, Fabien Michal et Christophe Hamon, après une sortie de piste précoce en tout début des essais libres lui ayant fait manquer la séance, relevait le challenge face à sa seule adversaire dans la catégorie. Qualifiée en dernière ligne, ayant bien évité la bousculade des premiers virages avec Michaël Blanchemain à son volant, relayé par Christophe Hamon et Fabien Michal, la #26 avait grignoté une bonne partie de son retard et pouvait encore espérer l’emporter. Mais l’équipe a dû se résoudre à changer un ensemble étrier de frein et disque, une opération coûtant huit tours, une fuite de liquide ayant été causée par la perte d’une épingle de fixation.

A l’heure du bilan de cette saison très spéciale, avec huit manches Endurance ou Sprint Cup compressées en moins de quatre mois, SAINTéLOC Racing recense une victoire de course, deux titres Silver et cinq autres podiums dans les classements généraux :

– Simon Gachet et Steven Palette – Champions Pilotes Silver en Sprint Cup – 1ers au général de la Course 2 à Magny-Cours – 2ème Pilotes Silver du GT World Challenge Europe

– SAINTéLOC RACING – Team Champion Silver en Sprint Cup – 3ème Teams Silver du GT World Challenge Europe – 3ème Teams GT World Challenge Europe – 2ème Teams Am en Endurance Cup

– Michaël Blanchemain – 3ème Pilotes Am en Endurance Cup

Toute l’équipe tient à remercier ses deux pilotes ‘Platinum’ et officiels Audi Sport, Markus Winkelhock et Christopher Haase, son pilote ‘Gold’ Dorian Boccolacci, ses pilotes ‘Silver’ Arthur Rougier, Clément Seyler, Steven Palette et Simon Gachet, ainsi que les 6 autres pilotes qui se sont relayés au volant de l’Audi #26 en catégorie Pro-Am ou Am : Michaël Blanchemain – Pierre-Yves Paque – Grégory Paisse – Christophe Cresp – Fabien Michal – Christophe Hamon.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*