Andalucia Rally Auto : Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel sans partage !

Excepté le coup d’éclat de Yazeed Al Rajhi – Duirk Von Zitzewits (Toyota Overdrive) dans l’étape 1, Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Overdrive) ont tenu les rênes de l’Andalucia Rally. Certes, la victoire n’était la priorité de personne en amont de la course mais, une fois casqués, les déclarations prennent une toute autre mesure !

Sur la piste, l’impression de vivre quatre courses différentes sautaient aux yeux. Devant, çà roulait fort, vite… ça tournait et ça virait dans des gerbes de poussière qui amusaient les spectateurs et les espagnols friands de spectacle en termes de sports mécaniques. Le bouche à oreille a parfaitement fonctionné dans la région de Villamartin, au point de constater que le public était bien présent sur le parcours, masque sur le nez ! Avec leur chauvinisme, ils ont porté leurs compatriotes scandant leurs noms ou leurs prénoms selon affinités.

Toujours est-il que Nasser et Matthieu ne pouvaient rien entendre avec le bruit de leur moteur et surtout le casque sur la tête. Ils l’emportent avec l’art et la manière devant un Carlos Sainz – Lucas Cruz sur Mini et, devant un public tout voué à leur cause. Ils remportent l’étape 4.

Sur la troisième marche du podium se positionne Yazeed Al Rajhi. Le Saoudien a bien travaillé ses gammes avant le Dakar à domicile…

Au pied du podium Stéphane Peterhansel et Édouard Boulanger ont vécu deux étapes difficiles : un triangle sur la première, une jante sur la seconde ce qui les privent non seulement de podium mais aussi de victoire d’étapes.

Mention pour le pilote espagnol paraplégique, Isidre Esteve Pujol qui se classe 12ème au volant d’un Toyota Overdrive qu’il prenait en mains.

Jérôme Pélichet (9ème) sur un Optimus du MD Rally, reconnaissant avoir retrouvé du rythme sur les deux dernières étapes, il se classe 9ème après la féminine Cristina Guttierezn sur Mini et devant le Saoudien Yasir Seaidan également sur Mini.

Le jeune pilote de Rallycross Kevin Hansen associé à François Cazalet termine 14ème. Un sacré coup de volant ce Suédois, une facilité d’adaptation éclaboussant et un résultat à la hauteur de son talent pour une première en rallye-raid.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*