24H du Mans à 00h00 : Signatech Alpine Elf continue sa remontée

36 Laurent Thomas (fra), Negrao André (bra), Ragues Pierre (fra), Signatech Alpine Elf, Total, Alpine A470-Gibson, action during the free practice sessions of the 2020 24 Hours of Le Mans, 7th round of the 2019–20 FIA World Endurance Championship on the Circuit des 24 Heures du Mans, from September 16 to 20, 2020 in Le Mans, France - Photo Xavi Bonilla / DPPI

– Piégée dès le départ par une fuite au niveau d’un raccord du circuit d’eau, l’équipe Signatech Alpine Elf poursuit sa remontée.
– Pierre Ragues, André Negrão et Thomas Laurent sont aux portes du top dix à minuit.
– Exceptionnellement longue cette année, la nuit mancelle s’annonce encore plus décisive qu’à son habitude.

Revenue du fond du classement à la vingtième place en moins de quatre heures, l’Alpine A470 n°36 continuait son impressionnante remontée grâce à un double relais solide de Pierre Ragues en début de soirée.

Toujours aussi déterminé, André Negrão lui succédait au crépuscule pour deux relais extrêmement performants. Le Brésilien se positionnait ainsi à trois minutes du top dix de la catégorie LMP2 malgré les huit minutes perdues au départ.

La première intervention de la voiture de sécurité menait toutefois les hommes de Philippe Sinault à adapter leur stratégie en faisant rentrer André Negrão deux relais plus tôt que prévu afin d’optimiser le temps de roulage de Pierre Ragues.

Le Normand évitait les écueils dans lesquels d’autres concurrents – dont certains adversaires directs au Championnat du Monde FIA WEC – tombaient tout en devant composer avec deux nouvelles neutralisations.

Ses efforts s’avéraient particulièrement efficaces puisqu’il réduisait de moitié l’écart le séparant du top dix lors de son double relais avant de passer le volant à Thomas Laurent peu après la fin du premier tiers de course.

Offensif comme à son habitude, Thomas Laurent poursuivait le travail de ses partenaires en se montrant l’un des pilotes les plus rapides de la catégorie LMP2 au cœur de la nuit.

À minuit, le Français attaquait son troisième relais consécutif en pointant au dix-septième rang du classement général et à la treizième place du LMP2.

Ils ont dit
Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Elf : « Nous réalisons une belle course si l’on occulte nos deux tours de retard. L’écart est toujours le même et a même tendance à se réduire avec le top cinq grâce à un bon ajustement de notre stratégie. Même si nous sommes derrière, il faut savoir provoquer le destin et ne pas être attentistes. C’est exactement ce que nous faisons pour poursuivre notre remontée même si nous sommes conscients qu’il sera extrêmement difficile d’atteindre le podium à la régulière. Si nous poursuivons sur ce rythme, une place au cœur du top dix devrait toutefois être à notre portée. »

Pierre Ragues : « Chaque année, un pilote doit assumer un rôle un peu ingrat avec les voitures de sécurité et les neutralisations. C’est toutefois une bonne chose que cela soit tombé sur moi en tant que Silver. J’ai un peu pêché sur ma deuxième relance comme les pressions et les températures des pneumatiques avaient chuté, mais le bilan reste positif et nous sommes toujours au contact grâce à l’excellent travail de mes équipiers. J’ai été prudent, mais nous devons désormais poursuivre nos efforts. La course est encore longue ! »

Christophe Deville,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*