ELMS Castellet 240 course: Deuxième victoire consécutive pour Filipe Albuquerque et Phil Hanson

Une victoire à suspense au Castellet 240 a permis à Filipe Albuquerque et Phil Hanson d’augmenter leur avance à mi-parcours de cette saison 2020.

La course a été marquée par une forte pluie et a connu tant de changements de leader que ceux-ci étaient parfois difficiles à suivre. Mais un dépassement à 20 minutes de l’arrivée sur l’Aurus #26 de Jean-Eric Vergne a vu Filipe Albuquerque recevoir le drapeau à damier du vainqueur, pour la troisième victoire de United Autosports en cette saison 2020 et la deuxième de l’ORECA #22.

La course s’élance derrière le Safety Car pour cause de piste mouillée, mais la pluie du début de course finit par cesser. Après deux tours dans le sillage du Safety Car, les feux verts s’allument et Phil Hanson, parti de la pole position, emmène tout le peloton au premier virage. Le Britannique compte 3 secondes d’avance sur Konstantin Tereshenko et son ORECA #30 (Duqueine Team), qui a doublé l’Aurus 01 #26 de Roman Rusinov (G-Drive Racing).

Un peu plus loin, Henning Henqvist (ORECA Algarve Pro Racing #24) doit repousser les assauts de Will Owen (ORECA United Autosports #32) et Alexandre Cougnaud (ORECA Graff #39). Au neuvième tour, le Suédois sort large au Virage 1 et se fait passer par les deux voitures, respectivement pour les quatrième et cinquième positions.

La piste s’asséchant, la plupart des équipes choisissent les pneumatiques intermédiaires pour le relais suivant, mais United Autosports tente le pari de chausser des pneus slicks à la fois sur la #22 et la #32. Un choix malheureux car la pluie fait son retour 10 minutes après l’arrêt des deux voitures.

Cette pluie n’est qu’une averse, mais Phil Hanson et Will Owen rétrogradent au classement, aux prises avec une adhérence aléatoire dans ces conditions glissantes. Nicolas Lapierre est désormais en tête sur l’ORECA Cool Racing #37 mais voit revenir sur lui l’Aurus #26 de Mikkel Jensen, qui prend le commandement en fin de première heure.

Après 1h40 de course, le Safety Car entre en piste pour la deuxième fois lorsque le pneu arrière de la Duqueine Graff #5 (catégorie LMP3) explose et répand des débris dans la ligne droite du Mistral, après avoir été endommagé lors d’une collision avec la Ligier BHK Motorsport #16. Lapierre perd sa deuxième place au profit de l’ORECA de Tereshenko, qui doit toutefois rendre la position lorsque la Direction de Course estime qu’il a doublé après l’entrée du Safety Car.

Mais à la relance de la course, Tereshenko réédite son dépassement sur Lapierre et, après les ravitaillements, l’ORECA Panis Racing #31 de Nicolas Jamin est leader devant Mikkel Jensen, qui subit les assauts de l’ORECA Algarve Pro Racing #25 de Simon Trummer. Le Suisse s’empare de la deuxième place en fin de deuxième heure, mais Jensen reprend la position de haute lutte quelques tours plus tard avant de céder le volant à Jean-Eric Vergne.

L’ORECA #22 de Phil Hanson progresse régulièrement dans la hiérarchie au fur et à mesure que la piste s’assèche et s’installe en tête à 90 minutes du drapeau à damier, à la faveur de la salve suivante d’arrêts au stand. Puis Hanson passe le relais à Filipe Albuquerque pour la fin de la course.

Nicolas Jamin est toujours en tête devant Jean-Eric Vergne et l’ORECA Graff #39 de James Allen. Vergne rétrograde en cinquième position à la suite d’un passage hors piste au Virage 1. L’ORECA Algarve Pro Racing #24 de Loïc Duval progresse également sur un bon rythme, signant à ce moment le meilleur tour en course. Mais la course du pilote français s’achève brutalement lorsque deux LMP3 en tête-à-queue l’envoient en tonneau. L’ORECA se retrouve sur le toit et le Safety Car intervient pour la troisième fois. Duval est heureusement indemne et la course reprend ses droits au bout de 15 minutes.

Lorsque l’ORECA #31 s’arrête pour un passage de relais entre Nicolas Jamin et Will Stevens, l’Aurus #26 prend la tête et, après un court ravitaillement en carburant, le Français compte 30 secondes d’avance sur Filipe Albuquerque et Thomas Laurent, désormais au volant de l’ORECA Graff #39.

Dans les 20 dernières minutes de course l’ORECA #22 commence à réduire l’écart et Albuquerque joue son va-tout pour la victoire. En trois minutes, l’écart chute de 8 à 4 secondes et les deux voitures sont roue dans roue à 10 minutes de l’arrivée. Vergne parvient à conserver la tête pendant plusieurs tours mais au 116ème passage, les deux prototypes sont côte à côte dans la ligne droite du Mistral et Albuquerque prend le meilleur dans la courbe de Signes.

Au baisser du drapeau à damier, le stand United Autosports laisse éclater sa joie : Filipe Albuquerque s’impose avec 2’’6 secondes d’avance sur Vergne et 12 sur Thomas Laurent.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*