Enfants du Désert Maroc: Les conséquences de ce confinement…

Comme vous avez pu le voir, le Maroc a mis en place plusieurs mesures afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19 :
-En plus de la fermeture des écoles, le pays est en confinement depuis le 16 mars 2020 et cela jusqu’au 20 mai prochain, minimum.
Comme en France et dans de nombreux pays, les commerces sont fermés et l’économie est au ralenti à l’exception des professionnels assurant la continuité de la vie du pays et l’approvisionnement des produits de première nécessité.

-Le confinement impose aux familles de ne pas sortir en dehors de leur ville ou village pour effectuer ces achats (ce sont quelques marchands qui se déplacent dans les villages pour vendre leurs produits).

– En quelques semaines, la précarité a fait son nid dans le désert marocain, au sein des familles. Les foyers ne peuvent avoir recours aux petits travaux qui leur permettaient de gagner quelques dirhams (ménages, aide en cuisine, commande de pâtisseries, le tirage de charrette au souk etc.) et la solidarité familiale ne peut se mettre en place du fait du confinement strict.

APPEL AUX DONS
Le mardi 21 avril, nous avons lancé une collecte de fonds via Facebook afin de venir en aide aux 222 enfants parrainés et leur famille. La forte mobilisation nous a permis de débloquer un premier soutien et de leur assurer une aide alimentaire doublée pendant deux mois auprès des trois commerçants partenaires au souk de Rissani.
– A la levée du confinement, la situation ne reprendra pas comme à la normale dans le désert. On le sait, et ça sera le cas partout ailleurs.

Les touristes ne reviendront sûrement pas cet été au Maroc ou dans la région, les hôtels et les circuits touristiques resteront vides. Par conséquent, les petits travaux ne reprendront pas dès la fin mai. Les grands mariages ne se feront sûrement pas… La situation, plus que délicate, nous a poussé à prolonger notre collecte de fonds exceptionnelle pour :

– Apporter une aide post crise aux 222 enfants et leur familles. Une aide conséquente jusqu’à la rentrée de septembre.
‍ Continuer de verser le salaire des personnes sur le terrain qui, avec notre association perçoivent un revenu, mais ne travaillent plus depuis le 16 mars dernier : programme de soutien scolaire auprès de 80 enfants, suivi du projet d’élevage de chèvres, programme d’alphabétisation…

‍‍‍Soutenir des familles vulnérables, non inscrites dans notre système de parrainage mais qui, face à la situation actuelle ont besoin d’une aide ponctuelle. Elles sont nombreuses à être recensées à la commune de Rissani et à frapper à la porte de notre référent terrain Rachid.

FAIRE UN DON… https://enfantsdudesert.org/formulaire-don/

Laetitia Chevalier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*