Time Machine : la Art Car F1 x Hugo Pratt

La Art Car des 50 ans de Ligier n’est pas la première de la marque française. En 1993 Ligier a renoué avec cette tradition qui avait vu Calder, Lichtenstein ou Warhol s’approprier la carrosserie de voitures de course.

Pour les deux dernières courses de la saison, au Japon puis en Australie, Hugo Pratt se voit confier la livrée de la Ligier JS39. Ce célèbre dessinateur italien de bandes dessinées est le créateur de Corto Maltese, un mystérieux marin aventurier, infatigable voyageur, reconnaissable autant à sa casquette qu’à sa cigarette bien arrimée entre ses deux lèvres. Est-ce pour cette raison que Gitanes Blondes, le sponsor principal de l’écurie, le choisit pour habiller la JS39 ? Ou parce que la mère de Corto Maltese est une gitane de Séville ? Une gitane qui se retrouve naturellement à la place d’honneur sur une livrée façon camouflage. Une symbolique que Nairone Defives reprendra à son tour sur la Ligier JS P4 !

Pour sa dernière course, en Australie, la #25 revêtue de la livrée du dessinateur et emmenée par Martin Brundle finit la saison dans les points, à la sixième place, malgré un départ en fond de grille. Ligier termine 5ème au classement Constructeurs.

Équipées du moteur V10 RS5 Renault, les Ligier JS39, des ingénieurs Franck Dernie et Gérard Ducarouge, bien que pénalisées par l’absence de suspensions actives, marquent le retour des podiums, après quelques saisons bien difficiles. Premières Ligier à disposer d’une boite de vitesses semi-automatique à commandes au volant, elles permettent à Martin Brundle et à Mark Blundell, pilote la #26, de monter sur le podium au moins une fois chacun au cours de cette année 1993.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*