Dakar/Olivier Pain : « Je l’ai fait ! »

On ne présente plus Olivier Pain, le pilote des Deux-Sèvres. Douzième Dakar, une passion sauve, un sourire parlant, une simplicité exquise… il vient d’entériner sa participation avec deux potes de son adolescence entraînés dans l’aventure et totalement novices.

Débarqué sur l’épreuve en 2006, quatre ans plus tard, il signait son entrée dans le Top 10 ! Tout en jonglant avec une activité professionnelle (entreprise familiale de menuiserie, PVC et aluminium…) Olivier fait les beaux jours de Yamaha en 2014 en terminant 3ème.

La vie n’étant pas un long fleuve tranquille, Olivier a réapparu sur le Dakar en 2018 alors en Amérique du Sud et dans la catégorie Original by Motul ! Sans assistance, le pilote sentait le besoin de vivre autre chose que d’être choyé dans une équipe de pointe.

Son envie l’entraîna sur le Chapitre III en Arabie Saoudite, pour le partager davantage avec ses deux copains d’enfance : Jérôme Denibaud et Guillaume Simonnet. « Ce Dakar est à titre personnel, celui de la transmission » avait déclaré Olivier lors de la présentation à Paris.

Les voilà rentrés, fêtés et la triplette a repris ses activités professionnelles les yeux remplis des merveilles saoudiennes. Les premiers mots de Olivier sont allés vers le confort : « Je ne vous cache pas que j’ai apprécié mon lit et les nuits un peu plus longues et sans bruit… J’ai pu récupérer le sommeil qui me manquait. Physiquement tout va bien, prêt pour de nouvelles aventures. » Insatiable se montre ce pilote apprécié de tous au point que son ‘Fan Club’ ne l’a pas lâché d’une semelle durant la quinzaine l’incitant chaque jour à avancer : « J’ai pris le temps de lire tous mes messages d’encouragements. Ils furent nombreux à suivre ce Dakar. Mon aventure est la leur ! »

Pour mener à bien cette nouvelle participation, Olivier Pain s’était mis à la tâche un an auparavant. « Le Dakar ce n’est pas juste disputer la course. Il commence sur le papier pour monter le projet, trouver le budget, acheter la moto et bien évidemment travailler son physique avec en parallèle la préparation de toute la logistique. Beaucoup d’énergie et de temps consacrés au projet pour finalement reconnaître que l’énergie laissée en vaut le coup… » L’objectif de cette bande de copains était d’être sur les podiums : « Celui du départ et celui de l’arrivée afin de décrocher la fameuse médaille que beaucoup de personnes chérissent particulièrement tant elle est représentative. »

Olivier, Jérôme et Guillaume ont atteint leur objectif : « Cela n’aurait pu se concrétiser sans les nombreux partenaires qui ont cru en mon aventure ; mes amis pour la préparation de notre soirée de présentation Dakar du Team JOG, les papis/mamies pour la garde de nos enfants, ma femme pour les trois semaines d’absence et avant (car j’étais là sans y être), la famille Pain pour nous avoir accueilli lors de notre retour dans les locaux de l’entreprise… C’est un grand merci que j’adresse à toutes et tous… »

Olivier (KTM) termine 33ème au général, Jérôme (Husqvarna), 78ème et Guillaume (KTM), 84ème.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*