Dakar Paulo Gonzalez : Salut Champion !

Il n’y a pas beaucoup de pilotes qui ont suivi le Dakar d’Afrique en Amérique du Sud et maintenant en Arabie Saoudite, mais Paulo ‘Speedy’ Gonçalves était l’un d’entre eux.

Le Portugais, âgé de 40 ans, avait abordé pour la première fois le rallye le plus célèbre du monde en 2006 et a depuis lors terminé quatre fois dans le top 10, avec pour meilleur résultat une impressionnante deuxième place derrière Marc Coma en 2015. Juste au moment où le Dakar entre dans une nouvelle ère avec cette première édition au Moyen-Orient, Paulo entamait un nouveau chapitre de sa carrière avec Hero Motorsports Team Rally.

Après cinq années fructueuses au sein de l’équipe Honda Monster Energy, le champion du monde de rallyes tout-terrain FIM 2013 a décidé de rechercher un nouveau défi avec l’ambitieux constructeur indien, où il faisait équipe avec de nombreux visages connus, y compris son beau-frère Joaquim ‘J-Rod’ Rodrigues mais aussi avec Wolfgang Fischer, le patron du Team, les deux hommes entretenaient de solides liens d’amitié.

Le Dakar n’avait pas été très clément avec Paulo ces dernières années : il avait été contraint de se retirer juste avant l’édition 2018 en raison de blessures au genou et à l’épaule. En 2019, il avait chuté lors de la cinquième étape. Pourtant, après des sorties positives sur sa nouvelle moto au Silk Way Rally et au Rallye du Maroc, il espérait que cette 13ème expérience au Dakar se révélerait fructueuse, avec une soif de succès plus forte que jamais.

Le Dakar lui tournait une fois encore le dos au cours de la première semaine. Paulo était trahi par le moteur de son Hero dans la seconde partie du super-marathon… Le Dakar l’emporte dans l’étape 7, dans sa passion… Il va nous manquer Paulo…

 A toute sa famille, celle du rallye-raid, à l’équipe Hero… à tous ceux et celles qui le côtoyaient régulièrement sur les épreuves, sincères condoléances. Il va nous manquer ce sacré Paulo !

Marie-France Estenave

Photo : Paulo Gonçalves © MFE

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*