L’Odysée 21 de l’Extreme E débutera au Dakar

| Driver: Kevin Hansen| Car: Odyssey 21|| Photographer: Shivraj Gohil| Event: Extreme E Testing October 2019| Location: Chateau De Lastours| Series: Extreme E| Country: France |

La prochaine étape de l’évolution rapide de L’ODYSSÉE 21 – le SUV pionnier et 100 % électrique de la nouvelle série Extreme E – se tiendra en public, avec une participation au Dakar en janvier.

L’E-SUV sera d’abord piloté lors du ‘shakedown’ pour l’épreuve d’endurance tout-terrain mythique, qui accueillera son 30ème pays hôte avec l’Arabie Saoudite en 2020. Ensuite, la voiture va entreprendre la dernière spéciale chronométrée de la route du célèbre rallye-raid, en compagnie des participants roulant avec des véhicules thermiques et hybrides comparables.

Alejandro Agag, fondateur et PDG de l’Extreme E, dit : « J’ai vraiment hâte de voir l’ODYSSÉE 21 en action à une des épreuves les plus historiques du monde de la course automobile.
« Les spéciales en Arabie Saoudite présenteront sans doute un vrai test, d’autant plus pertinent que le pays accueillera également l’Extreme E lors de notre première saison. Ce sera une occasion exceptionnelle pour nos confrères chez Spark de recueillir des données précieuses et découvrir notre E-SUV, mis à rude épreuve dans son environnement ‘naturel’ un peu plus d’une année avant notre course inaugurale. »

Cette nouvelle série radicale mettra en exergue pendant son itinéraire l’impact du changement climatique sur quelques-unes des écosystèmes les plus fragiles au monde. Les cinq courses au calendrier favoriseront la durabilité et l’adoption des véhicules électriques, tout en attirant l’attention sur les problèmes auxquels notre planète est confrontée et les environnements dégradés où courra l’Extreme E.

David Castera, Directeur du Dakar, ajoute : « Nous nous réjouissons d’accueillir un véhicule de l’Extreme E sur le Dakar pour nous accompagner tout au long du rallye. C’est en effet une réelle opportunité pour promouvoir cette nouvelle technologie. Ce type d’initiative s’inscrit totalement dans l’ère du temps et dans le sens de l’histoire.
« Nous avons commencé à encourager la participation de véhicules hybrides et/ou électriques, dans l’optique de créer à moyen terme une catégorie spécifique sur le rallye. La présence de l’Extreme E sur le Dakar nous conforte dans cette idée et nous incite à aller plus vite et plus loin dans ce projet. »

L’ODYSSÉE 21 fut publiquement dévoilée au ‘Festival of Speed’ à Goodwood en Grande-Bretagne le 5 juillet. Spark Racing Technology – la marque derrière les monoplaces ‘Gen 1’ et ‘Gen 2’ de la Formule E – avait achevé la construction initiale du prototype juste une semaine plus tôt…

Depuis lors, un programme de tests intensif a mis la voiture à rude épreuve, avec une semaine complète passée à côté du partenaire pneumatique de l’Extreme E – Continental Tyres – au sud de la France au terrain d’essai du Château de Lastours. Cet endroit est régulièrement choisi par des concurrents du Dakar et du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA pour leurs préparatifs.

En Arabie Saoudite, l’E-SUV devra traverser et naviguer un large éventail de paysages et surfaces, des dunes de sable aux canyons et chaînes de montagnes. Cela représentera un test sérieux à un stade assez précoce du cycle de développement de la voiture, un peu plus d’une année en amont de la première course de l’Extreme E en février 2021.

Avec sa puissance maximale de 400 kW (550 ch), l’ODYSSÉE 21 – qui pèse 1650 kg et mesure 2,3 mètres en largeur – est capable d’atteindre 100 kph d’un départ arrêté en juste 4,5 secondes, à des inclinaisons de jusqu’à 130 %.

Chaque véhicule intègre un ensemble commun de pièces normalisées, dont un groupe motopropulseur fabriqué par Spark Racing Technologies et une batterie produite par Williams Advanced Engineering. Le châssis tubulaire est renforcé d’acier allié en niobium ainsi que des cages de protection et de retournement, avec des pneus pour faire face aux conditions extrêmes fournis par Continental Tyres.

S’ils désirent, les teams pourront dessiner des parties de la carrosserie – tels que le capot moteur, les pare-chocs avant et arrière, les bas de caisse et les phares – afin de reproduire l’apparence des voitures que l’on trouve sur la route.

La cinquième et dernière location pour la première saison de l’Extreme E sera dévoilée lors des prochaines semaines, suivie d’un calendrier provisoire et d’autres confirmations concernant des équipes, des pilotes et des partenaires. Le pilote de l’ODYSSÉE 21 au Dakar sera annoncé en temps voulu.

Julia Fry – Communications Manager,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*