Maroc Etape1 Motos: Paroles de pilotes !

Pablo Quintanilla © MFE

C’est parti sur les chapeaux de roues ! Une journée compliquée et difficile à l’occasion de l’étape 1 du Rallye du Maroc, emmenant les concurrents de Fès à Erfourd avec une spéciale des plus rudes ! 

Les pilotes sur 2 roues et en Quad ne se sont pas ménagés pour offrir le meilleur sur la piste… Ils piaffaient d’impatience de se jeter dans le vif du sujet.

Pablo Quintanilla (Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing) : « C’était une vraie dure première journée. Toute la spéciale était caillouteuse, piégeuse et technique. À la fin de l’étape, mes pneus n’étaient plus en très bon état et la moto était difficile à contrôler. Nous devions en plus nous adapter au nouveau système de road-book. Ce n’est pas facile au début, surtout quand on est habitué à sa propre méthodologie. Nous avons besoin de temps pour apprendre. C’est pour tout le monde pareil. Honnêtement, je ne me sentais pas très bien. J’ai encore mal à ma jambe quand j’attaque. J’ai préféré rester calme et ne pas prendre de risque. »

Sam Sunderland (Red Bull KTM Factory Racing) : « C’était le premier jour du nouveau road-book. Il a fallu rester vigilant. Mes pneus sont détruits et nous savions que ça allait arriver. Tout le monde était dans la même situation. Nous avons fait de notre mieux. »

Paulo Goncalves (Hero Motosports Team Rally) : « C’était une étape compliquée, avec des pierres et quelques portions de trial. Un début vraiment difficile. Mais je suis content d’être là sans avoir connu le moindre problème. La Hero marche très bien. Je suis prêt pour demain. »

Ricky Brabec (Monster Energy Honda Team) : « Je n’ai pas vraiment fait d’erreur aujourd’hui. J’ai roulé doucement en essayant d’être prudent. J’ai ralenti plusieurs fois pour ne pas faire d’erreur de navigation. La première moitié de la spéciale était très difficile pour moi, particulièrement avec le nouveau road-book. La seconde était plus à mon avantage avec beaucoup de rochers. J’adore ça. »

Adrien Van Beveren (Yamalube Yamaha Rally Team) : « Je suis tombé malade ces derniers jours. Ca s’était calmé et puis c’est revenu ce matin. J’ai donné le maximum. C’était très dur et très long. Il y avait beaucoup de pierres. Je n’ai pas passé un super moment. »

Joan Barreda (Monster Energy Honda Team) : « Une étape très difficile avec beaucoup de portions de trial. J’ai passé beaucoup de temps en première vitesse. Nous nous attendions à une première étape rapide, alors que le rythme était finalement très lent. Ce genre d’étape n’est jamais facile. Je voulais juste finir. Seule la dernière partie était moins difficile avec des dunettes. »

Andrew Short (Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing) : « Je n’étais pas très à l’aise. La piste était vraiment glissante. Malheureusement, je ne pense pas avoir fait le bon choix de pneu au départ ce matin. Je n’ai eu aucun problème de navigation. »

Rafal Sonik (Sonik Team) : « J’ai déjà fait cette étape l’année dernière en sens inverse. Je me souviens que je menais la course, et je me disais que j’étais chanceux de ne pas avoir à attaquer car les pistes étaient très piégeuses. Aujourd’hui, j’ai dû me battre, sans attaquer trop fort car plein de choses peuvent se passer. L’étape était très dure. »

Axel Dutrie (Drag’on) : « Journée galère, j’ai cassé un arbre de roue. J’ai dû rentrer avec une sangle. Sur un gros trou, j’ai senti le quad se poser. Heureusement, il y avait des camions derrière moi qui ont pu me ramener au bivouac Je suis rentré tranquillement jusqu’à la fin. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*