F2: Anthoine retrouve Spa avec plaisir et détermination

hoine AntHubert est à Spa...

La plus belle préparation
Pause estivale rime avec préparation optimale pour le jeune pilote de la Renault Sport Academy (RSA), Anthoine Hubert. Celui-ci a en effet bénéficié du programme concocté par le constructeur français pour peaufiner sa préparation physique : une traversée des Pyrénées en compagnie de ses acolytes de la RSA. Une semaine dense dans des environnements humain et naturel uniques.

 

« J’ai les jambes affutées ! J’étais impatient de participer à ce stage car cela fait un petit moment que je fais du vélo et ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de faire ce périple avec un staff à sa disposition ! Nous n’avions rien à penser au niveau logistique, simplement à nous donner à fond et à profiter de cette superbe préparation Renault dans un cadre grandiose avec des paysages magnifiques. C’était intense même si aucun objectif chiffré ne nous avait été fixé. Il y avait simplement un vélo à gagner pour le meilleur performeur, et je suis ravi de l’avoir ramené à la maison ! »

Le plus beau circuit
Avec un total de 3 victoires et 7 podiums à Spa – de la Formule 4 au GP3 – Anthoine s’est très souvent montré à son avantage sur le circuit de Spa-Francorchamps. Le circuit belge a été le témoin de certains de ses premiers émois en monoplace et Anthoine ne fait pas mystère de son béguin pour le célèbre toboggan des Ardennes sans pour autant tirer des plans sur la comète.

« En F4, j’avais gagné les trois courses, dont celle avec la grille inversée. J’ai d’excellents souvenirs de Spa, mais je sais que ce n’est pas parce qu’on aime un circuit qu’il vous le rend automatiquement… j’en ai fait l’expérience avec Silverstone cette année ! Spa est certainement le plus beau circuit au monde en termes d’environnement et j’ai hâte d’y rouler en F2. L’objectif sera simple : mettre fin à notre pénurie de points des deux derniers meetings. Nous avons bien préparé ce week-end dans le simulateur et il faudra partir du bon pied en piste. L’équipe sait que le moindre détail compte et qu’il ne faut rien négliger pour réussir de bonnes courses. En qualifications, il faudra être efficace dans le deuxième secteur qui est très technique. Il y a fort à parier que beaucoup privilégieront la vitesse de pointe pour dépasser dans la longue ligne droite de Kemmel. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*