Supercup Almeras by Martinet: Un coup pour rien à Hockenheim…

Jaap Van Lagen à Hockenheim © DR

De l’action, des accrochages… et des trombes d’eau. Il n’en fallait pas moins pour animer la cinquième manche de la saison de Porsche Mobil 1 Supercup sur le circuit d’Hockhenheim où, faute d’une distance suffisante parcourue, aucun point n’a été attribué.

En dépit de cet élément comptable, le team Martinet by Alméras peut se satisfaire des performances de ses pilotes, aux premiers rangs desquels Jaap Van Lagen, de nouveau l’auteur d’une excellente prestation en course, et de Roar Lindland, victorieux dans une catégorie Pro-Am où il demeure invaincu ! Prochaine étape, le Hungaroring, dès ce week-end.

L’escale allemande se caractérise cette année par un total contraste entre la météo rencontrées le vendredi en essais libres puis le samedi en qualifications, et le dimanche à l’heure du départ. Si la canicule est de la partie les deux premiers jours, le thermomètre baisse en effet de presque 20°C le troisième, avec en prime une averse qui s’abat durant la course, rendant les conditions particulièrement délicates. Jaap Van Lagen et Ayhancan Güven – qualifié en pole position des Rookies – se partagent la cinquième ligne, mais connaissent un parcours très différent. Le Hollandais, en fin stratège, grimpe immédiatement dans la hiérarchie, tandis que le Turc est bien malgré lui victime de l’accrochage entre trois de ses rivaux. Après l’intervention de la voiture de sécurité, il se fait ensuite sévèrement harponner. Ayhancan retombe alors en dehors du Top-10 et au 3ème rang des Rookies. L’opération n’est cependant pas si mauvaise, car l’épreuve est arrêtée au 7ème tour (soit moins de 50% de la distance totale) pour des raisons évidentes de sécurité, et aucun point n’est distribué. Jaap, initialement 5ème, est quant à lui classé 6ème.

Dans les rangs du Pro-Am, c’est vers un double podium que l’effectif de Pierre Martinet et Philippe Alméras se dirigeait. Roar Lindland, toujours souverain dans la catégorie, mène cavalier seul en tête. Il se fait lui aussi sévèrement percuté au restart et rétrograde, mais l’interruption de course va dans son sens, puisqu’il retrouve le leadership qu’il occupait dans la 7ème boucle. Cela ne fait en revanche pas les affaires de Clément Mateu qui, de plus en plus à l’aise dans le peloton de la Supercup, tenait sa place sur la troisième marche du podium, redevenue la 4ème place au classement final. De bon augure, cependant, pour la suite.

« Rarement les conditions n’ont été aussi opposées entre le début et la fin d’un meeting de Supercup », témoigne Philippe Alméras, le Team Principal. « Sur une piste devenue détrempée après un départ en slicks, nous ne pouvons que saluer la décision de la direction de course d’arrêter l’épreuve et de n’attribuer aucun point, car c’était devenu une véritable roulette russe, et un championnat ne peut se jouer ainsi. Je pense notamment à Ayhancan qui serait reparti avec un triste bilan alors qu’il n’a absolument rien à se reprocher sur les malheurs qui se sont abattus sur lui. Et dans l’optique du championnat Teams, je préfère qu’il en soit ainsi, bien que Jaap, en fin metteur au point, avait une bonne voiture et s’en sortait très bien. Clément termine matériellement 3ème, mais administrativement 4ème. C’est le petit point négatif, mais ses efforts, sur des circuits qu’il découvre et sans essais, vont inévitablement finir par payer. Quant à Roar, fidèle à lui-même, il demeure sans rival alors que face à lui, son dauphin évoluait sur ses terres. Il échappe aussi de peu à une très mauvaise affaire, mais le résultat est là ! »

LA PERF
Jaap Van Lagen – Aux portes du Top-5
Le Hollandais se fait cette saison une spécialité en matière de dépassements. Dommage que l’interruption de course ne l’ait pas récompensé à sa juste valeur.

Les qualifications sont plus favorables à Jaap qu’elles ne l’ont été lors du précédent meeting à Silverstone : 9ème sur la grille. « J’attendais mieux, mais je ne pouvais rien faire de plus », note-t-il au terme de la séance. « Je vais attaquer comme un dingue en course et la pluie devrait être de la partie. Nous verrons le résultat. » Comme à son habitude, il remonte. Avec en ligne de mire de gros points. Las… « Je termine l’épreuve en 5ème position, mais à la présentation du drapeau rouge, le classement étant figé au 7ème tour, je retombe au 6ème rang. J’ai bien grimpé dans la hiérarchie et j’étais heureux de la voiture autant que de notre rythme en course. Dommage que l’interruption nous ait empêché de nous battre jusqu’à la fin, et qu’aucun point n’ait été attribué ! », conclut-il.

Le chiffre : 7
Jusqu’à l’an passé, l’épreuve allemande était jugée sur 14 tours, mais ce chiffre a été porté à 16 cette saison. La course a été stoppée au 12ème, mais le classement établi au 7ème, lors de l’entrée en piste du safety car. 50% de la course n’ayant été disputée, aucun point n’a donc été attribué. Si ce scénario s’était produit en 2018, chaque pilote serait en revanche reparti avec son pécule…

La décla
« Deux places de gagnées au départ, et après quelques tours, le chaos… Au restart, je me fais violemment percuter mais par chance, j’ai pu continuer avec une voiture endommagée, jusqu’au drapeau rouge… » Roar Lindland, 1er Pro-Am

CLASSEMENTS
1. D. Pereira (Momo Megatron Lechner Racing)
2. L. ten Voorde (MRS GT-Racing)
3. T. Ellinas (Momo Megatron Lechner Racing)…
6. J. Van Lagen (Martinet by Alméras)…
12. A. Güven (Martinet by Alméras) (3ème Rookie)…
20. R. Lindland (Pierre Martinet by Alméras) (1er Pro-Am)…
26. C. Mateu (Pierre Martinet by Alméras) (4ème Pro-Am)…

CHAMPIONNATS : 1. Julien Andlauer, 67 points ; 2. Michael Ammermüller, 64 pts ; 3. Ayhancan Güven, 50 pts… 7. Jaap Van Lagen, 43 pts… 14. Marvin Klein, 8 pts ; 15. Roar Lindland (1er B), 6 pts…
Rookies : 1. A. Güven 50 points ; 2. J. Mawson, 21 pts ; 3. M. Klein, 8 pts…
ProAm : 1. R. Lindland 80 points ; 2. P. Sager, 68 pts ; 3. S. Grove, 60 pts… 6. C. Mateu 28 pts…

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*