Dakar/Philippe Boutron : « Nous sommes encore là ! »

Philippe Boutron et Mayeul Barbet © DPPI

Le Dakar a mal commencé pour Philippe Boutron et Mayeul Barbet (BV2 Sodicars Racing). Lors de la première étape, les duettistes se sont posés sur une pierre et avec toutes les peines du monde ils s’en sont sortis en perdant beaucoup de temps. Le lendemain, ils cassaient un triangle sur leur BV2. Durant la troisième journée, trois heures dans le fesh, ça pèse.

Le ‘jamais deux sans trois’ étant soldé, c’est ensuite dans la sérénité qu’ils se sont lâchés dans les étapes 4 et 5. Dans celle-ci, Philippe s’est régalé au point de pointer dans le haut du classement et de le voir faire un bond en avant au général.

Durant la journée de repos, c’est un Boutron détendu qui résume la première partie de son aventure : « Je suis content d’être encore là ! » entame t’il dans un large sourire. « Nous avons dormi à l’hôtel et je me sens bien ! Nous avions une terrasse qui donnait sur la cathédrale, c’était magnifique. Ce soir je reviens au bivouac car, le départ de demain (dimanche) est à 3h30. »

Philippe intègre le premier tiers au classement (45ème), ce qui le soulage : « nous souffrirons moins. Quand on part loin, les pistes sont défoncées et on perd la cadence. Désormais, le rythme sera meilleurs mais, il faut que nous restions dans ce wagon. »

Confiance totale à Philippe et Mayeul – il navigue à la perfection – pour réaliser quelques coups d’éclat au cours des cinq étapes qui leur restent à disputer entre Arequipa et Lima qu’ils atteindront jeudi, en croisant les doigts !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*