Dakar Etape 3 Auto: Peterhansel 3ème, Al-Attiyah leader

Stéphane Peterhansel and David Castera © DR

‘Monsieur Dakar’, Stéphane Peterhansel a remporté aujourd’hui sa 75ème étape sur le rallye, et se repositionne à Arequipa en 3ème position du classement général, à 7’03 » de Nasser Al Attiyah. Par une attque quasi permanente et une navigation remarquable de David Castera, l’équipage se re-positionne favorablement dans la course pour la victoire.

 

Après un quasi sans-faute sur cette étape de tous les dangers, Nasser Al Attiyah retrouve la tête du classement général après l’avoir seulement cédé une journée (au soir de l’étape 2) à son coéquipier de chez Toyota Gazoo, Giniel De Villiers. Il attaquera l’étape marathon avec 6’48 » d’avance sur Yazeed Al Rajhi sur Mini X-Raid.

Stéphane Peterhansel : « C’était un bon morceau, avec des franchissements de dunes sérieux et une navigation compliquée : des way-points difficiles à aller chercher dans des vallées. Typiquement à l’image du Pérou et de ce qu’on va trouver dans les jours qui viennent. Hier on était un peu déconcentrés et j’ai fait une erreur inhabituelle, mais c’est oublié. Sur l’étape marathon il ne faut surtout pas avoir de problème. D’ailleurs je l’ai payé l’année dernière, c’est qui nous avait fait perdre le Dakar. »

 

Nasser Al-Attiyah : « Aujourd’hui c’était difficile, mais nous avions une stratégie. Nous avions décidé de perdre un peu de temps hier pour être en bonne position sur cette étape. Pour l’instant je ne sais pas si Peter ou moi gagne la spéciale, mais en tout cas nous avons fait une belle étape. Nous avons juste subi une petite crevaison, nous n’avons perdu que deux minutes, c’est une belle journée, on peut être heureux. Demain, nous avons compris qu’il y aurait beaucoup de fesh-fesh, il faudra être très prudent pour cette étape marathon. Ensuite nous continuerons d’attaquer. »

 

 

Loeb-Elena à la faute !
Une erreur de navigation a coûté cher au duo Loeb-Elena sur l’étape d’Arequipa. Huitième au général, la Peugeot 3008 accuse un retard de 38 minutes sur Al Attiyah avant d’attaquer l’étape marathon.
Sébastien Loeb : « Nous avons eu beaucoup de brouillard, mais le problème c’est qu’on s’est perdu. On n’a jamais retrouvé le fil, et on a tourné, on a tourné… et on a lâché une demi-heure. On a perdu gros, donc demain on partira de loin. Je n’ai pas tapé, mais il y a un claquement dans le moteur, on va devoir réparer avant l’étape marathon. On verra bien. »

 

Przygonski a énormément progressé
Au terme d’une étape rondement menée, Jakub Przygonski accroche le podium de la troisième étape dans la poussière de Nasser Al-Attiyah et de Stéphane Peterhansel. Cinquième du classement général, le Polonais se maintient à moins d’un quart d’heure des leaders au classement général.
Jakub Przygonski : « On a beaucoup doublé aujourd’hui. On avait de bonnes sensations dans la voiture. Nous sommes contents. On a crevé une fois, mais c’est normal sur ce genre de terrain. C’était une vraie étape de Dakar avec du sable, des pierres… La navigation était difficile mais en partant douzième c’était plus clair pour nous. On est sortis deux fois de la piste sans perdre trop de temps. »

 

Yazeed Al-Rajhi 2ème au général
Quatrième de l’étape du jour du jour à 12’50 » de Stéphane Peterhansel, Yazeed Al Rajhi se hisse à la deuxième place du classement général derrière le nouveau leader, Nasser Al-Attiyah. Moins de sept minutes séparent la Toyota et la Mini.
Yazeed Al Rajhi : « On s’est perdus deux fois, alors on a attaqué pour remonter. C’est comme ça que j’ai tapé une grosse pierre. Je pensais que la course était pour moi finie. Et bien non. Je m’en suis tiré avec une petite crevaison à la roue arrière gauche. On a continué en faisant attention à la voiture. Au finale on fait une bonne spéciale. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*