Dakar: Ch. Lavieille – J.-P. Garcin pointent aux vérifs !

Christian Lavieille

Premiers contrôles de passage acceptable, celui des vérifications administratives et techniques. A Lima, au Pérou pays dans lequel séjournera la totalité du Dakar édition 2019, est sur le départ. Dix étapes et du sable, des dunes, du hors piste, peu de vitesse et beaucoup d’adrénaline pour les concurrents, les équipes, les mécaniciens et… les supporters qui restent à la maison. Mais grâce à France TV, quotidiennement des résumés, des interviews, des magazines… seront proposés sur France2, 3, Ô et 4 (à partir de 19h55 en direct et durant 1 heure).

 

De quoi vivre au plus près de Christian Lavieille et de Jean-Pierre Garcin dont l’objectif est d’allé décrocher la victoire de la catégorie marathon (T2-voiture de série). Un défi qui ne sera pas facile à atteindre, leurs adversaires directs ayant le même !

Aujourd’hui, à l’heure des retrouvailles sur la Base aérienne de Las Palmas à Lima, ce sont des concurrents détendus qui ont échangé et partagé des banalités certes, mais passionnés afin de passer du temps entre les divers ateliers à franchir : médical, instruments de navigation, sécurité… Un administratif qui dure et perdure parfois durant une heure mais il se veut convivial et agréable à les voir tous, sourire et plaisanter.

« Tout s’est bien passé ! Nous sommes restés un certain temps aux vérifications techniques puis, beaucoup de spectateurs étaient amassés le long de la liaison qui nous emmenait jusqu’au parc fermé installé le long du Pacifique. Un vendredi soir, c’est un peu comme le périphérique de Paris, un jour de vacances. Nous sommes tranquille ce samedi qui se conclura par un dîner avec l’équipe. La suite de notre programme est tracé, briefing avec le patron du rallye, Etienne Lavigne (19 heures), podium de lancement (dimanche matin) et la 41ème édition sera les rails. Avec Jean-Pierre (Garcin), nous piaffons d’impatience et profiterons de notre ultime journée de farniente pour récupérer du décalage horaire et se mettre en configuration course ! » reconnaît le Varois détendu et pressé d’en découdre.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*