WTCR Macao Qualifs1 : Paroles de pilotes…

La conférence à l'issue des qualifs 1 de Macao

Rob Huff, Esteban Guerrieri, Yvan Muller et André Couto ont pris part à la conférence de presse après les premières qualifications. Ils se sont envoyés des propos d’une grande politesse sportive. La séance d’essais qualificative fut intense, les places sur la grille de départ sont d’une grande importance sur le circuit de Macao, terrible, il ne pardonne rien !

 

– Passons d’abord à Rob Huff, le roi de Macao. Un début de week-end fantastique, mais expliquez simplement comment ce tour a été si rapide?
Rob Huff: « Un grand bravo aux gars qui sont à côté de moi, ils ont attaqué très fort et, à un moment donné, j’étais un peu inquiet qu’Esteban ait peut-être assuré la pole. Nous avons fait un bon tour lors du premier run, ce qui a permis de fixer la barre assez  haut dès le début des qualifications. Ensuite, lors de mon deuxième run, j’étais derrière Yvan et j’ai obtenu un meilleur tour. Il m’a un peu tiré dans la ligne droite, je lui dis donc merci. »

Yvan Muller: « Tu dois me rendre la politesse. »

Rob Huff: « Je l’ai rendue il y a plusieurs années ! Les troisième et quatrième runs ont été gâchés par un drapeau rouge et un drapeau jaune, mais lors du quatrième, en particulier, nous avons été un peu plus rapides et nous avons senti qu’il y avait encore quelque chose à aller chercher au niveau du chrono avec cette voiture. La question était juste de savoir si nous avions assez de carburant et suffisamment de temps pour faire encore un tour. Bien sûr que c’était possible. Dans le se secteur 1, j’étais tout seul, alors bien sûr, ce premier secteur n’était pas très rapide, et la plupart des gens pensaient que le tour était fini. Mais la partie centrale de ce circuit de Macao est l’endroit où il fallait tout donner et, le moment venu, j’ai réussi à signer le meilleur chrono dans le deuxième et dernier secteur. et un grand merci à l’équipe de m’avoir donné une voiture aussi merveilleuse. C’était une joie de piloter et je suis très heureux. »

– En se tournant à côté d’Esteban Guerrieri, vous avez presque signé votre première pole à Macao mais pas tout à fait. Pouvez-vous juste expliquer ce qu’il s’est passé à Lisboa parce que ça avait l’air très excitant entre vous et Yvan Muller à un moment donné?
Esteban Guerreiri:
« Tout d’abord, félicitations à Rob. Mon tour était très bon et celui d’Yvan aussi, mais son tour devait être incroyable. J’aimerais voir cela à bord. Pour être honnête, au sujet de l’incident survenu avec Yvan, lorsque je suis sorti de la voiture, je suis allé demander ce qui s’était passé. Il a dit que je l’avais bloqué, mais pour être honnête, je n’ai pas vu, j’étais sur mon tour de ralentissement et nous devrons vérifier cela. Nous en parlerons plus tard à coup sûr. Ma qualification était très bonne. J’étais sur une très bonne progression. Lors de mon troisième run, j’ai fait une erreur dans le secteur trois, ce n’était donc pas une très bonne performance. J’ai dû rentrer au stand. Mais je dois remercier Yann [Ehrlacher, son coéquipier], car il est sorti avec des pneus usés parce qu’il avait une pénalité moteur et qu’il partait de toute façon du fond de la grille, il m’a tiré dans son aspiration dans le premier secteur puis j’ai fait de bon deuxième, troisième et quatrième secteurs pour obtenir la pole provisoire. En fait, je pensais que c’était fait, je ne savais pas si la télévision s’était trompée au niveau des secteurs mais Rob a dit qu’il avait tout gagné dans la deuxième partie du circuit. Mais quand j’ai vu qu’il avait 0,6 de retard sur moi, je pensais que c’était fini, mais apparemment, il a récupéré 0,9 secondes dans les secteurs suivants. Je reverrai le secteur plus tard, mais cela reste un très bon feeling d’être devant à Macao pour ma deuxième fois ici en voiture de tourisme. On essaira de faire mieux plus tard, concentrons nous sur les courses. »

– Au tour de Yvan Muller, quatre fois champion du monde FIA ​​WTCC, en quête du titre ce week-end. Vous avez pris un avantage sur votre rival Gabriele Tarquini lors de la première qualification. Mais votre tour aurait-il pu être meilleur s’il n’y avait pas eu ce petit incident à Lisboa?
Yvan Muller : « Je ne sais pas, on ne saura jamais. Mon tour n’était pas mal, pas mal du tout. Cela peut toujours être meilleur à Macao, même quand on a presque 50 ans. Je peux être satisfait de cette qualification, je ne suis toujours pas assez rapide dans le troisième secteur, mais le reste n’est pas mauvais. Nous verrons ce qui se passera dans la course. »

– Venons-en enfin au local André Couto, vainqueur ici en Formule 3 par le passé et de retour en supertourisme mondial. Comment s’est passé votre première journée de compétition en WTCR ?
André Couto: « Je me suis beaucoup battu pour trouver le rythme et je ne me sens pas très confiant avec la voiture au freinage. Donc, je dois juste prendre un peu de temps et aller étape par étape. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*