Rallye du Maroc: Un BV6 et un BV2 au Sodicars Racing

Richard Gonzalez © MFE

L’équipe Sodicars Racing – toute d’orange vêtue – a satisfait aux vérifications administratives et techniques avec succès. C’est le patron Richard Gonzalez qui a mené les opérations pour les deux voitures engagées – un BV6 et un BV2 – sur cette manche mondiale FIA.

 

Une épreuve menée par un nouveau propriétaire, David Castéra qui enregistre un plateau de qualité tant à motos que en autos. Ce sont 150 concurrents, toutes familles confondues du rallye-raid qui vont s’élancer demain de Fès pour y revenir le 9 Octobre après un périple de cinq jours à Erfoud, dans le Sud du pays.

Richard Gonzalez qui a mené ses équipes sur les 24 Heures off-road du Maroc en mai dernier (doublé au général), à la Baja Aragon (juillet, 3 voitures au épart, 3 à l’arrivée), aux 24 Heures de France à Fontaines Fourches récompensées par une victoire et le titre de Champion de France en endurance, c’est au Maroc cette fois que le SODICARS RACING a posé ses valises.

« C’est la continuité d’une saison marquante et auréolée de succès. Nous sommes au Maroc avec deux voitures, un BV6 et un BV2 et à la lecture de la liste des engagés, la partie va être dure. Tous les cadors des usines (Overdrive, X-Raid…) sont omniprésentes, nous nous battrons jusqu’au dernier kilomètre. Cette manche ne sera pas désintéressante, nous pourrons ainsi nous jauger par rapport à la concurrence. Comparativement et avec nos petits moyens, nous ferons ce que nous pourrons, du mieux possible, je l’espère ! »

Isidre Esteve-Pujol prépare le Dakar en profondeur
Isidre Esteve Pujol est tout sourire en ajustant les autocollants sur l’arrière de son BV6. Pour cet espagnol paraplégique, le Maroc est une répétition générale avant le Dakar : « Il se prépare en amont, pas au dernier moment » précise t’il. Raison pour laquelle l’équipe Sodicars Racing s’est ajustée durant trois jours d’essais privés à Erfoud, le rallye y part demain matin…

« Je suis très satisfait des essais réalisés et par la validation des modifications effectuées sur l’avant du BV6. Les suspensions sont plus grandes, les bras avant sont plus courts pour permettre à l’angle d’attaque dans les dunes de faciliter les franchissements. On s’est entraîné à fond. Le Dakar est très proche cela va permettre à l’équipe technique de Sodicars de préparer l’engin sans pression dès son retour du Maroc. C’est important de travailler posément et dans le même et bon sens. »

Pour Isidre navigué par José Maria Villalobos, le Rallye du Maroc est une opportunité : « on n’arrive pas au Dakar les mains dans les poches mais prêt ! » a t’il rappelé.

Balocchi – Seillet, familiarisation et mise en jambes
Après dix manches en Rallycross France, Francis Balocchi revient au rallye-raid qu’il avait laissé de côté après son abandon au Dakar. Il ne réintègre pas seul la discipline mais flanqué d’un nouveau co-pilote, Bruno Seillet en remplacement de Franck Maldonado.

Pour le bouillant pilote qui espère ne pas souffrir des côtes cassées lors d’un des derniers Rallycross, ce réveil est lié à sa prochaine participation au Dakar : « En principe ! » précise t’il. Comme Isidre Esteve Pujol et Cristina Gutierrez, en début de semaine, Francis est allé jouer dans le sable à Erfoud pour se remettre le BV2 en mains et surtout retrouver des sensations.

« Les essais ont été satisfaisants. Nous avons opté pour des pneus plus petits (diamètre 35). Côté amortisseur rien de nouveau. Ce fut surtout une remise en jambe avant le Maroc et l’opportunité de me caler avec Bruno (Seillet). »

Francis et Bruno se connaissent et s’apprécient. Bruno riche de 9 Dakar dont le dernier (2018) avec Jean-Pascal Besson donnera le meilleur de lui-même au cours de ce Maroc avant de penser Dakar !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*