Rallye du Maroc Overdrive: Neuf Toyota Hilux engagés !

Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel sont les tenant de la victoire

– Le Russe Vladimir Vasilyev espère encore remporter la Coupe du monde FIA,

– Al-Attiyah, De Villiers et Ten Brinke piloteront des Toyota Gazoo Racing Afrique du Sud.
 
Après le Dakar, Overdrive Racing va vivre son deuxième temps fort de la saison avec une semaine d’enfer au Rallye du Maroc où la société belge alignera neuf Toyota Hilux.

 

L’épreuve, qui dure six jours, constitue  l’avant-dernière manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain 2018. Elle débutera par un prologue le jeudi après-midi (4 octobre), près de Fès, et se terminera le mardi 9 octobre au terme de cinq étapes dans le désert et 1 362 km de spéciales sur un itinéraire de 2 051 km.

Le pilote russe G-Energy Vladimir Vasilyev et son navigateur Konstantin Zhiltsov sont toujours en course pour la victoire en Coupe du Monde FIA. Vasilyev, 49 ans, s’élancera de Fès, au nord-est du Maroc, avec 71 points de retard sur Jakub Przygonski, le leader du championnat pilotes.

Alors que le Polonais est le grand favori pour remporter le titre pour la première fois, rien n’est pourtant joué puisque 60 points seront attribués au vainqueur au Maroc et 30 autres lors de la dernière manche au Portugal, fin octobre. Vasilyev, vainqueur de la Baja Espagne et troisième en Hongrie et en Pologne durant l’été, peut donc encore mathématiquement remporter son  deuxième titre.

Overdrive Racing chapeautera égalera un trio de Toyota Gazoo Racing South Africa Toyota comportant les dernières innovations et modifications. Toute l’équipe a procédé à des essais dans les déserts du Maroc à quelques jours du départ de l’épreuve et le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah, le Sud-Africain Giniel de Villiers et le Néerlandais Bernhard Ten Brinke espèrent bien transformer l’essai et faire impression dans l’épreuve marocaine, véritable répétition générale avant le Dakar, cruciale pour tout le team.

Nasser Al-Attiyyah n’a pas été en mesure cette saison de conserver son titre de Coupe du monde FIA. Quelques problèmes mécaniques lui ont coûté cher au Qatar et au Kazakhstan après sa victoire à la Baja Russie. En outre, son choix de faire l’impasse sur l’Abu Dhabi Desert Challenge lui a fait perdre toutes ses chances pour le titre. Par la suite, le Qatari et son navigateur,  le Français Matthieu Baumel, ont terminé deuxièmes du Silk Way Rally en Russie, une épreuve hors championnat du monde.
 
De son côté, Giniel de Villiers a dû se retirer prématurément au Qatar, après la blessure de son coéquipier Robert Howie, mais le Sud-Africain a travaillé au développement du Toyota Hilux en coulisse. il est clair qu’un bon résultat au Maroc, où il fera équipe avec son nouveau navigateur, le Français Alexandre Winocq, renforcerait son objectif de poursuivre sa série de podiums sur le Dakar.

Enfin, Ten Brinke fera équipe avec le Français Xavier Panseri dans le troisième des Toyota Gazoo et le Néerlandais espère bien signer quelques bons chronos avant le Dakar de janvier.
 
Les cinq autres voitures seront confiées au Polonais Aron Domzala, au Néerlandais Erik van Loon, au Saoudien Yasir Seaidan, au Français Ronan Chabot et au Chinois Yuxiang Liang.

Aron Domzala occupe la huitième place du classement de la Coupe du monde FIA après une saison mi-figue mi-raisin et deux  quatrièmes places en Espagne et au Qatar. Il fera équipe avec son compatriote Maciej Marton dans la cinquième voiture.

L’expérimenté Erik van Loon revient pour sa part pour la première fois en première ligne  depuis sa sixième place en Espagne avec Wouter Rosegaar. Pour relever le défi marocain, il sera lui aussi secondé par un nouveau copilote, Harmen Scholtabers, qui occupera le baquet de droite du sixième des Toyota.
Le Saoudien Yasir Seaidan est de retour quant à lui en Coupe du monde FIA pour la première fois depuis son forfait au Rallye Kazakhstan. Le Saoudien a été la révélation des premières manches du championnat et a terminé troisième de la Baja de Dubaï et au Qatar en avril. Il sera accompagné du navigateur russe Alexei Kuzmich.

Enfin, le Français Ronan Chabot va récupérer le volant du huitième Toyota avec son copilote Gilles Pillot alors que l’équipage 100 % chinois Yuxiang Liang et Kou Hongtao complète l’équipe Toyota au Maroc, résolument internationale.

« Le Maroc est l’une des épreuves les plus difficiles du calendrier et un test tout aussi important pour le team avant le Dakar », estime Jean-Marc Fortin, le patron d’Overdrive Racing. « Vladimir court toujours après le succès en Coupe du monde FIA, mais nous mettons vraiment l’accent sur la mise au point et les essais. Nous n’avons rien laissé au hasard avant de nous concentrer sur les derniers préparatifs pour Dakar. »

La boucle de 10 km du prologue tracée autour du désert près de Fès permettra de déterminer l’ordre de départ des 10 meilleurs équipages pour la première étape, le 4 octobre.

Le premier des secteurs sélectifs de désert partira de Fès le 5 octobre et sera divisé en deux spéciales de respectivement 103 et 91 km avant  l’arrivée à Erfoud, ville oasis située dans la région du Drâa-Tafilalet à l’est du Maroc.

Les deuxième, troisième et quatrième secteurs sélectifs, longs respectivement de 329, 289 et 342 km seront disputés sur une boucle autour d’Erfoud les 6, 7 et 8 octobre alors que la cinquième et dernière étape ramènera les concurrents sur Fès, le 9 octobre, sur un itinéraire agrémenté de 198 km de spéciales.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*