WTCR en Chine: C’est enfin la rentrée !

Kevin Ceccon © DR

Le WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO se met à l’heure de la Chine cette fin de semaine, avec la première partie d’un excitant double rendez-vous dans ce pays avec en premier lieu la course au Ningbo International Speedpark du 28 au 30 septembre. Voici ce que certains des pilotes avaient à dire.

 

Kevin Ceccon (Team Mulsanne, Alfa Romeo Giulietta TCR byRomeo Ferraris): « Ces courses sont une très bonne opportunité pour moi et je suis vraiment content. J’ai souvent été en Chine en tant qu’instructeur de conduite et entraîneur, mais je n’ai jamais vu Ningbo ou Wuhan, seulement Shanghai et un petit circuit de karting autour de Pékin, alors tout sera nouveau pour moi. Comme circuit en ville, je ne connais que Monaco, mais j’ai signé deux podiums là-bas sur trois meetings, j’adore donc les circuits en ville et je suis enthousiasmé à l’idée de rouler à Wuhan. »

Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Honda Civic Type R TCR): « J’ai gagné la première course à Ningbo en 2017, mais c’était assez fou avec des conditions humides avec un nouveau circuit sur lequel nous ne savions pas à quoi nous attendre.  Les qualifications ont été assez intenses sur une piste détrempé et je me souviens que nous avons dû travailler sur les pressions des pneus et qu’il était très important d’avoir une préparation précise pour la course. C’est une piste très technique et en 2017, c’était un nouvel asphalte, donc pas d’adhérence et il était difficile de trouver les limites. Comme vous avez beaucoup de virages qui s’enchaînent, si la voiture louvoie à l’avant, il est difficile de la diriger dans la direction où vous voulez aller. Il y a beaucoup de virages sur cette piste, j’espère donc que Honda peut être performant et que les courses seront être amusantes car il y a quelques endroits où vous pouvez doubler. »

Rob Huff (Sébastien Loeb Racing, Volkswagen Golf GTI TCR): « Wuhan est un circuit urbain très intéressant, rapide et assez court. Comme pour tout circuit en ville, il n’ya pas de dégagement. Il y a pas mal de changements d’asphalte, certains sont flambant neufs et certains sont beaucoup plus anciens et plus rugueux. Il ya beaucoup de bosses et beaucoup d’ondulations, mais avec les virages à grande vitesse typiques que vous retrouverez sur un circuit en ville. L’année dernière, j’ai commencé la course avec la grille inversée en huitième position et je suis remonté pour terminer deuxième derrière mon coéquipier de chez Volkswagen, ce qui montre qu’il existe un potentiel de dépassement. Mais comme pour toutes les courses en ville, c’est encore assez difficile. Les courses WTCR devraient être très excitantes, et un nouveau défi pour le peloton, car la piste est très différente des circuits en ville que nous avons connu jusqu’à présent, comme à Marrakech et à Vila Real. »

Ma Qing Hua (Boutsen Ginion Racing, Honda Civic Type R TCR): « Je suis vraiment content de courir dans mon pays. C’est vraiment bien d’être dans cette série, même si je ne connais pas la voiture et que je n’ai eu aucun tour sur l’un ou l’autre des circuits. J’arrive également en plein milieu de la saison alors que tout le monde aura beaucoup plus d’expérience que moi. Ce ne sera pas facile avec seulement deux séances d’essais avant les qualifications, mais j’apprécie vraiment de me battre avec des pilotes comme Rob Huff, Gabriele Tarquini et Yvan Muller. Je voudrais remercier tout le monde pour cette opportunité, je l’apprécie vraiment. Je vais y aller pas à pas et faire de mon mieux pour terminer les courses afin d’obtenir un temps maximum de piste possible. »

Gabriele Tarquini (Team Racing BRC, Hyundai i30 N TCR): « Comme depuis le début de la saison, je vais aborder les choses course par course car tout peut arriver. Lors de certains week-ends de course, j’ai marqué plus de 60 points, d’autres week-ends, je suis reparti trois fois avec zéro point. Il est facile de passer un week-end chaotique et de perdre beaucoup de points. La meilleure chose est de se concentrer sur les points à chaque course. Il est important de marquer 20 ou 25 points par week-end, cela pourrait être très important jusqu’à la fin de la saison. Il y a trois courses chaque week-end et l’écart est faible. D’autres pilotes se mêleront à la bataille pour le titre, pas seulement moi et Yvan [Muller]. »

 

Jean-Karl Vernay (Audi Sport Leopard Lukoil Team, Audi RS 3 LMS): « J’ai 36 points de retard, ce qui est à peu près une victoire, je crois donc que je peux encore gagner le titre. Bien sûr, je ne connais pas Ningbo et je ne connais pas Wuhan, mais je peux vraiment m’adapter très rapidement – nous sommes toujours très rapides en début de week-end. Je suis plus ou moins le seul pilote Audi capable de se battre pour le titre, je vais donc certainement avoir le soutien de mon équipe et cela va certainement être important. Je suis vraiment content de la saison jusqu’à maintenant et je suis vraiment fier de la performance de l’équipe et du travail de tout le monde. Nous manquons juste un peu d’expérience avec les pneus et nous avons besoin de plus de grip à l’avant [parce que] nous avons beaucoup de dégradation des pneus. Nous travaillons sur [le développement de la voiture]. Nous continuons à apprendre [mais] je suis vraiment fier d’Audi et de WRT. Il n’y a pas de pression, il suffit d’attaquer et de voir. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*