Silk Way Etape1/SRT: Une première journée frustrante

Mathieu Serradori et Fabien Lurquin © DR

Astrakhan – Astrakhan – Spéciale : 311 km.
Difficile de ne pas cacher sa déception au sein du team SRT à l’issue de cette première étape du Silk Way 2018. Un départ pourtant réussi ! Au premier écart, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin décrochent le 4ème temps à seulement 6’12 » du leader, Nasser Al Attiyah. Notre duo est dans le bon tempo restant au contact de Hunt et Al Rajhi qui bénéficient d’avoir déjà eu une expérience sur cette compétition.

 

« Nous étions vraiment bien. Fabian maîtrisait sa navigation, la vitesse était au rendez-vous, nous avions tout pour réaliser une très belle étape aujourd’hui, » souligne le Varois. Un paramètre allait pourtant faire perdre un précieux temps à notre équipafe et gâcher les efforts consentis durant ces 300 km de spéciale.

A 11 km de l’arrivée, le Buggy #108 se retrouve en panne d’essence alors qu’il était en train de revenir sur Al Rajhi parti 2ème ce matin. « Nous nous sommes basés sur notre consommation de l’Africa Eco Race. En général, nous consommons aux alentours de 65l/100km mais le terrain russe se révèle beaucoup plus exigeant et nous étions plus près des 80 litres. C’est vraiment frustrant mais cela fait partie du jeu. »

Pour finir la spéciale, le team SRT a pu compter sur le fair-play russe. En effet, le pilote ‘local’ Rudskoy a remorqué notre équipage jusqu’à la ligne d’arrivée. « Nous tenions à remercier le #110 pour son geste qui nous permet de rester dans la course. Nous allons avancer dans ce rallye sans pression à présent. Notre objectif : montrer que l’on peut être dans le même rythme que Hunt ou Al Attiyah. Les outsiders sont encore là, » conclut Fabian Lurquin.

Accepter cette erreur pour mieux rebondir, une mentalité nécessaire en rallye-raid. La course est encore longue et pleine de surprises.

Valérie Maurel,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*