24 Heures du Mans: Le résumé à 7 heures

© ACO

Le jour a repris ses droits sur la 86ème édition des 24 Heures du Mans. Les deux Toyota mènent toujours la course et donnent jusqu’alors l’impression de dérouler un scénario idéal.

Les premières lueurs du jour n’ont pas réservé de grosses surprises à ceux qui n’ont pas eu le courage de veiller toute la nuit.

Dans aucune catégorie la hiérarchie n’a été bouleversée, ce qui est suffisamment rare pour être souligné.

Quatre voitures jouent le podium en LMP1, les deux Toyota (la #8 suivie de la #7), avec une avance confortable, et les deux Rebellion. Si l’écart entre les voitures japonaises a varié pendant la nuit, il n’a jamais été suffisant pour que l’une prenne l’ascendant sur l’autre. Sans imprévu mécanique, on voit mal ce qui pourrait empêcher Toyota de réaliser un doublé historique dans la Sarthe. Mais les 24 Heures du Mans sont imprévisibles et la course n’est jamais gagnée avant le drapeau à damier. En dépit d’un rapide passage dans leur box respectif, les Rebellion ne suscitent jusqu’alors aucune inquiétude quant à leur fiabilité ou leur capacité à garder le rythme. La #3, menée par l’équipage Laurent/Beche/Menezes, s’est montrée régulièrement plus rapide que la #1.

En LMP2, le podium virtuel de la catégorie semble aussi figé depuis de longues heures. L’Oreca 07 #26 de G-Drive Racing impose son rythme à la Ligier JS P217 #23 de Panis-Barthez Compétition qui a tout de même réussi à rester dans le même tour que la voiture leader. A la troisième position, la Signatech Alpine Matmut #36 s’est mise à l’abri de sa poursuivante, reléguée à 1 tour.

Des quatre voitures engagées par Porsche, elles ne sont plus que deux en piste mais elles trustent les deux premières places de la catégorie LMGTE Pro. Un temps menaçante, la BMW M8 #81 a décroché du trio de tête pendant la nuit au profit de la Ford GT #68, elle-même suivie par la voiture sœur #67. Deux Porsche et deux Ford font donc la loi en LMGTE Pro.

Les LMGTE Am sont encore quatre dans le même tour mais les écarts entre elles, importants, ne laissent pas entrevoir de changement de hiérarchie, sauf coup de théâtre. C’est la Porsche 911 RSR #92 de Dempsey-Proton Racing qui occupe la première place… position à laquelle elle pointait déjà à la troisième heure de course ! Derrière, deux Ferrari – les #85 de Keating Motorsports et #54 de Spirit of Race – suivent la cadence sans pour autant avoir les moyens d’inquiéter la voiture de tête.

Le top 3 par catégorie à 3 heures
LMP1
1. Toyota Gazoo Racing #8
2. Toyota Gazoo Racing #7
3. Rebellion Racing #3

LMP2
1. G-Drive Racing #26
2. Panis-Barthez Compétition #23
3. Signatech Alpine Matmut #36

LMGTE Pro
1. Porsche GT Team #92
2. Porsche GT Team #91
3. Ford Chip Ganassi Team USA #68

LMGTE Am
1. Dempsey – Proton Racing #77
2. Keating Motorsports #85
3. Spirit of Race #54

Mathieu Chevalier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*