24 Heures du Mans: Le point à 17 heures

© ACO

Toyota continue de marquer de son empreinte le début de course et mène avec ses deux TS050 Hybrid. Rebellion Racing, tout comme les autres équipes LMP1 non-hybrides, ne peut rester au contact à la régulière. La course ne fait que commencer.

 

Après deux heures de course, Toyota occupe les deux premières places et continue sa quête des 24 Heures du Mans. L’écart s’est creusé et atteint désormais trois minutes avec la première non-hybride, la Rebellion R13 – Gibson de Thomas Laurent. Au volant depuis le départ, Thomas Laurent a pris le meilleur sur Stéphane Sarrazin (BR Engineeering BR1 – AER #17) en profitant du trafic.

Retardé suite à un accrochage au premier virage, André Lotterer (Rebellion R13 – Gibson #1) est revenu au contact des autres LMP1 de pointe. Il est 6ème. Il a enchaîné les tours rapides, tout comme le jeune Thomas Laurent. Les deux voitures de l’équipe suisse sont les plus rapides en piste au sein des LMP1 non-hybrides.

Le commandement de la catégorie LMP2 est toujours la propriété de l’équipe G-Drive Racing avec Jean-Eric Vergne au volant. Il devance Loïc Duval (Oreca 07 – Gibson de l’équipe TDS Racing) et André Negrao (Alpine A470 – Gibson #36). A noter que Jean-Eric Vergne et Loïc Duval réalisent actuellement un quadruple relais, tout comme les pilotes LMP1 !

Nathanaël Berthon (Oreca 07 – Gibson Dragonspeed €31) a perdu une roue à Indianapolis. Son équipier Roberto Gonzalez l’a relayé et se retrouve désormais décroché du peloton des LMP2.

Nouvelle heure de course animée en LMGTE Pro ! Les écarts commencent à être plus marqués, mais on compte toujours les 17 voitures de la catégorie dans le même tour et même les 10 premières en moins de 30 secondes. Porsche continue de mener avec la 911 RSR #92 ‘Cochon Rose’, désormais pilotée par Laurens Vanthoor (après un début de course de Kévin Estre).

Mais derrière, Ford est bien présent. La Ford GT #68 est intercalée entre la Porsche 911 RSR #92 et sa soeur, la #91. Sébastien Bourdais est dans le baquet de la Ford. Lui qui s’est imposé en 2016 va essayer de rester au contact des machines allemandes. Mais le rythme imposé est fort.

Un freinage à Arnage a été remarqué. Martin Tomczyk (BMW M8 GTE #81) a touché Ryan Briscoe (Ford GT #69). Une scène digne d’un sprint, alors que la course est encore longue. Belle bataille à signaler entre Antonio Garcia (Chevrolet Corvette C7.R #63) et Andy Priaulx (Ford GT #67). Le pilote britannique a débordé la Corvette avec autorité dans les Hunaudières.

La Ferrari 488 EVO #51 a subit une crevaison avant la deuxième chicane des Hunaidières. James Calado a ramené la voiture à allure réduite… et la machine italienne est maintenant 50ème, dans le groupe des LMGTE Am. Une première alerte dans le clan Ferrari, mais  il reste 22 heures de course.

Très en vue lors de la première heure de course, la Porsche 911 RSR #86 engagée par Gulf Racing est sortie au niveau du virage d’Indianapolis. Alors que Ben Barker avait réalisé deux excellents premiers relais et menait la catégorie LMGTE AM, c’est Michael Wainwright qui a pris le volant et est parti à la faute. On retrouve désormais en tête la Ferrari 488 GTE #54 de l’équipe Spirit of Race.

Le top 3 par catégorie à 17 heures
LMP1
1. Toyota Gazoo Racing #7
2. Toyota Gazoo Racing #8
3. Rebellion Racing #3

LMP2
1. G-Drive Racing #26
2. TDS Racing #28
3. Signatech Alpine Matmut #36

LMGTE Pro
1. Porsche GT Team #92
2. Porsche GT Team #91
3. Ford Ganassi Team USA #68

LMGTE Am
1. Spirit of Race #54
2. JMW Motorsport #84
3. Dempsey – Proton Racing #77

Geoffroy Barré,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*