Blancpain AKKA-ASP: Une victoire en AM et un podium en Silver Cup

© Patrick Hecq

Deux semaines après le lancement de la Blancpain GT Series à Zolder, le temple du sport automobile italien accueillait la première manche de l’Endurance Cup. Trois heures de course, une victoire et un podium, à Monza le Team AKKA-ASP poursuit sur sa lancée. La victoire revient en catégorie AM au trio Philippe Giauque, Eric Debard et Fabien Barthez tandis que du côté de la Silver Cup, troisième podium d’affilée pour Jack Manchester et Nico Bastian sur la Mercedes-AMG GT3 #90, rejoints en Endurance par Jules Szymkowiak.

Chez les Pro, une onzième place sous le damier pour Tristan Vautier, Daniel Juncadella et Raffaele Marciello tandis qu’en Pro-AM, Jean-Luc Beaubelique, Mauro Ricci et Nicolas Jamin bouclent l’épreuve au 35ème rang. Malheureusement, la #35 SMP Racing by AKKA-ASP n’a pas pu rejoindre l’arrivée après un passage sur un débris et un radiateur explosé. La prochaine étape de la Blancpain GT Series conduira les équipages AKKA-ASP en Grande Bretagne, à Brands-Hatch, les 5 et 6 mai.

Comme tous les ans, c’est à Monza, haut lieu du sport automobile mondial que la Blancpain GT Series Endurance Cup a pris son envol. Bénéficiant d’une météo clémente et sous la chaleur, les 54 voitures engagées se sont disputées chaque mètre carré d’asphalte.

Après des essais libres consacrés à tester plusieurs réglages, les essais qualificatifs donnaient le ton. Cette saison, de la nouveauté sur cet exercice puisque c’est la moyenne des trois chronos réalisés par chaque équipage qui est retenue pour définir la grille de départ et non plus le meilleur chrono des trois…

#88 – T.VAUTIER (FRA)/D.JUNCADELLA (ESP)/R.MARCIELLO (ITA) – PRO
De retour en Europe pour cette manche italienne, Tristan Vautier retrouvait avec plaisir le baquet de la Mercedes-AMG GT3 partagée avec Daniel Juncadella et Raffaele Marciello. Au jeu des moyennes, la #88 se retrouve en 11ème position à l’issue des séances qualificatives (18 voitures sont dans la même seconde). En s’élançant de la 6ème ligne, Raffaele assure le premier relais et pointe au 7ème rang après seulement 30 minutes de course. Le rythme est soutenu et les adversaires coriaces mais le pilote italien espère bien briller sur ses terres. En ressortant des stands après le premier changement de pilote, Tristan Vautier reste sur le même rythme et parvient durant son relais à remonter à la 3ème place. Malheureusement, en passant un pilote moins rapide, l’Isérois freine un peu tard et percute le retardataire qui part en tête-à-queue. Tristan écope d’un drive-through et les espoirs de podium s’envolent.
Le dernier changement de pilote propulse Daniel Juncadella en piste. Finalement, l’Espagnol passera sous le damier 11ème, soit la même position qu’au départ.
Déception affichée pour Jérôme Policand : « Nous avons raté l’occasion de marquer des points. Nous n’aurions sans doute pas pu nous battre pour la victoire mais un podium était toujours envisageable, c’est d’autant plus décevant. »

#87 – J.L. BEAUBELIQUE (FRA)/M. RICCI (ITA)/N. JAMIN (FRA)-PRO-AM
Ce sympathique trio n’a pas ménagé ses efforts au cœur de la meute. En s’élançant de la 22ème ligne sur la grille de départ, Mauro Ricci, qui assure le premier relais, attaque sans préambule et reprend déjà plusieurs places au bout de quelques tours. En pleine bagarre, il se fait percuter à l’arrière lors d’un freinage appuyé et ne peut empêcher sa voiture d’aller percuter le concurrent devant lui, partant lui-même en tête-à-queue. N’étant pourtant pas à l’origine de la faute, il écope d’un drive-through.

Nicolas Jamin s’attaque ensuite au deuxième relais et sort la cavalerie pour pointer à 1h40 de l’arrivée au 32ème rang. Jean-Luc Beaubelique parachève le travail lors de l’ultime changement de pilote, pourtant soumis à une rude pression de ses adversaires. Le trio boucle la course à la 36ème place.

#90 – J.SZYMKOWIAK (NDL)/J.MANCHESTER (GBR)/N.BASTIAN (GER)-SILVER Cup
Au terme de deux courses où ils s’étaient déjà fait remarquer en signant deux podiums à Zolder, Nico Bastian et Jack Manchester étaient rejoints à Monza par Jules Szymkowiak. Le pilote néerlandais ne tardait pas à montrer sa vitesse de pointe lors des premiers tours sur le circuit italien. A l’issue des qualifications, ce trio engagé en Silver Cup décrochait le troisième chrono de la catégorie, et le 19ème du scratch. Une belle entrée en matière confirmée dès le premier relais emmené sur un rythme soutenu par Jules Szymkowiak qui avait déjà repris trois places au bout d’une demi-heure de course.

Jack Manchester enchainait sur le même rythme et installait la #90 dans le Top 15 pourtant soumis aux attaques répétées de furieux adversaires. En assurant le dernier relais, Nico Bastian n’allait rien lâcher et continuait d’enfoncer le clou. La troisième marche du podium de la Silver Cup ne pouvait plus échapper à l’équipage qui bouclait l’épreuve juste derrière ses équipiers de la #88, au 12ème rang.

#89 – P. GIAUQUE (SUI)/E. DEBARD (FRA)/F. BARTHEZ (FRA) – AM Cup
Ils se sont souvent croisés dans l’équipe de Jérôme Policand mais n’avaient jamais roulé ensemble. A présent, c’est chose faite et autant dire que cette collaboration débute plutôt bien. Philippe Giauque, Eric Debard et Fabien Barthez avaient juste envie de se faire plaisir à Monza, et à n’en pas douter, ce fut le cas. Dès les essais qualificatifs, le trio engagé en AM Cup décroche la pole de la catégorie et 44ème chrono scratch.
Philippe Giauque assure le premier relais et se sort plutôt bien des pièges du départ en restant lucide et calme. Le pilote suisse a déjà repris 11 places après seulement 30 minutes de course. Installé sur le même rythme, Eric Debard continue avec régularité à enchainer les tours sans commettre la moindre erreur. Fabien Barthez reprend le volant pour le dernier relais et poursuit avec la même précision. Il remonte jusqu’au 28ème rang mais doit concéder quelques places dans les derniers tours (32ème). La victoire est bel et bien acquise de façon nette et solide et le trio signe ce week-end son premier succès en AM Cup. Le sans-faute !

#35 – V.PETROV (RUS)/D.BULATOV (RUS)/M.MEADOWS (GBR) – PRO – SMP Racing by AKKA-ASP
Tout avait pourtant plutôt bien commencé pour l’équipage de la #35. Un sixième chrono dans la deuxième séance de qualifications puis finalement un 14ème temps de moyenne. Michael Meadows est le premier à prendre le volant de cette première course d’endurance de la saison. Attaquant assez rapidement, il pointe dans le Top 10 (P8) après seulement quelques tours. Le très rapide Denis Bulatov entame son relais le couteau entre les dents. Malheureusement, après seulement 4 tours, la Mercedes-AMG GT3 passe sur un débris qui vient percer le radiateur. L’abandon est inévitable. C’est une grosse déception car cette voiture aurait pu être la très bonne surprise
du week-end.

Prochain rendez-vous de l’autre côté de la Manche, à Brands-Hatch les 5 et 6 mai pour la deuxième épreuve Sprint de la saison. En 2017, Felix Serralles et Daniel Juncadella s’étaient classés quatrièmes de la première course tandis que Raffaele Marciello et Michael Meadows étaient arrivés huitièmes de la seconde…

Race Com – Lydie Arpizou,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*