WEC Paul Ricard: Larbre Compétition lance sa super saison

© DR

La campagne LMP2 de Larbre Compétition dans la Super Saison 2018/19 du Championnat du Monde d’Endurance (WEC) a débuté le week-end dernier avec les essais officiels (Prologue) qui se sont déroulés sur le circuit Paul Ricard.

Lors de ces deux journées, les pilotes Fernando Rees, Romano Ricci et Erwin Creed n’ont rencontré aucun problème technique sur le prototype préparé par Onroak ; ils ont complété un total de 1054 km.

 

Romano et Erwin, qui courraient en LMP3 l’année passée, ont pu ainsi découvrir la catégorie LMP2, beaucoup plus rapide.

Après une performance solide avec Larbre Compétition lors des dernières 24 Heures du Mans, Fernando Rees entame une nouvelle campagne avec l’écurie du Val de Vienne. Le Brésilien retrouve avec plaisir le LMP2 – il pilotait une Zytek en 2008/09 – et s’est rapidement ré-acclimaté à la conduite d’un prototype.

Pendant ces deux journées (30 heures), l’équipe a emmagasiné de nombreux data pour préparer au mieux la Super Saison 2018/19 qui sera la première campagne complète en WEC pour une Ligier JS P217. Les pilotes ont effectué de multiples relais, avec le plein d’essence et la nouvelle gamme pneus medium Michelin.

Prochaine étape pour le team de Jack Leconte : Les 6 Heures de Spa-Francorchamps, manche d’ouverture du WEC 2018/19, qui se dérouleront les 4 et 5 mai prochains, juste avant les 24 Heures du Mans.

Jack Leconte : « Ce Prologue signifie que nous sommes maintenant arrivés dans le grand bain du WEC ! Une page se tourne pour toute l’écurie, le LMP2, l’intégration de deux nouveaux pilotes, et l’encadrement d’une équipe technique ayant une connaissance approfondie des prototypes. Nous continuons notre collaboration avec Michelin qui sera beaucoup plus impliqué dans cette catégorie pendant toute la Super Saison. Nous sommes heureux de retrouver la grande famille du WEC.
« Tout le programme s’est mis en place de manière formidable et nous n’avons pas rencontré le moindre souci du vendredi matin jusqu’à la dernière séance. Notre partenaire Onroak a très bien préparé la voiture qui a été fiable, les pilotes l’ont appréciée et sont en confiance. Romano et Erwin ont été surpris par les capacités de l’auto et ces premiers essais grandeur nature leur ont permis de comprendre le niveau de préparation physique et mentale nécessaire pour piloter ce type de voitures. Nous avons établi pendant ces deux journées une bonne base de travail pour l’organisation et la préparation d’une saison qui s’annonce très longue. Comme Fernando, Romano et Erwin n’ont pas commis la moindre erreur ce qui n’est pas surprenant après une saison complète en LMP3. »

Fernando Rees : « Ce test au Paul Ricard s’est très bien déroulé. À chaque fois que nous avons pris la piste, nous avons amélioré un peu plus la voiture. Tous les data fournis par Ligier nous ont également permis de progresser rapidement. Je n’ai pas fait beaucoup de tours mais je suis satisfait de ma performance. J’ai déjà couru en LMP2 il y quelques temps (2008 et 2009) mais cette génération d’autos est très différente. Tout est nouveau pour l’équipe et les pilotes mais nous ne sommes pas très loin des meilleurs, ce qui est très positif après seulement une première séance d’essais. »

Romano Ricci : « Ce prologue a été très positif et m’a permis de progresser ; l’objectif était d’apprendre la voiture. J’ai pu effectuer 46 tours, mes temps n’étaient pas trop éloignés de ceux de Fernando. Nous avions un bon rythme en conditions de course. Notre préparation pour Le Mans va continuer avec les 6 Heures de Spa, des essais à Monza et la journée test officielle. Nous ne sommes pas en WEC pour jouer le championnat mais plutôt pour surprendre. Il faudra faire attention, ne pas commettre d’erreur, et profiter de celles des autres.
« Mis à part les deux Toyota, les LMP1 ne sont pour le moment que quelques secondes plus vites que nous. Je pense qu’il devrait même y avoir une LMP2 sur le podium du Mans. Je serais enchanté si nous pouvons terminer dans les 10 premiers de la catégorie. La gestion du trafic n’a pour le moment pas posé de problème, nous doublons facilement les GT ; il y a une telle différence de vitesse que nous ne nous gênons pas.
« Les nouvelles LMP2 ont une belle vitesse de pointe mais l’aéro et les passages en courbe sont vraiment impressionnants. Nous allons rapidement nous habituer à ce niveau de performance et le défi physique durant les courses. »

Erwin Creed : « Je suis enchanté d’avoir découvert la voiture, tout s’est très bien déroulé pendant ces essais. Il y a quand même un gros ‘step’ par rapport à une LMP3, et je ne pensais pas qu’il y aurait une telle différence au niveau du freinage, du grip mécanique et des appuis. Il faut vraiment être affuté physiquement pour conduire à la limite. Nous n‘étions pas en mode « qualif », avec des pneus medium et le plein. Je suis satisfait des temps réalisés.
« Il va falloir maintenant que j’améliore ma condition physique en travaillant quotidiennement, avec une bonne hygiène de vie pour être préparé et relax avant les week-ends de course. Je suis impatient de pouvoir me glisser à nouveau dans le cockpit.
« Après une saison complète en LMP3, je suis habitué à la gestion du trafic avec des GT plus lentes. Les LMP1 n’étaient pas encore à leur meilleur niveau lors de ces essais, il est donc difficile pour le moment de juger comment cela se passera pendant les courses. Je pense que nous arriverons à gérer, mais nous devrons être attentifs pendant les phases de dépassement. »

Calendrier du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2018/2019
Manche 1 : 6 Heures de Spa, 5 mai
Manche 2 : 24 Heures du Mans, 17/18 juin
Manche 3 : 6 Heures de Silverstone, 19 août
Manche 4 : 6 Heures de Fuji, 14 octobre
Manche 5 : 6 Heures de Shanghai, 18 novembre
Manche 6 : 1000 Miles de Sebring, 15 mars 2019
Manche 7 : 6 Heures de Spa, 4 mai
Manche 8 : 24 Heures du Mans, 15/16 juin

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*