WTCR Marrakech: Björk décroche la pole position DHL

Thed Björk et Yvan Muller © DR

Thed Björk a décroché une spectaculaire pole position DHL lors de la première séance qualificative de la WTCC AFRIQUIA Race of Morocco aujourd’hui, alors que le nouveau WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO se prépare pour ce qui promet être une excitante première course à Marrakech. 

Le soleil a finalement asséché les 2,90 km du Circuit Moulay El Hasan après deux séances humides le matin, offrant non seulement de meilleurs temps au tour, mais aussi un passage dans l’inconnu pour le peloton de 25 voitures.

 

Le vétéran italien Gabriele Tarquini établissait la première référence pour le BRC Racing Team, mais c’était son équipier Norbert Michelisz qui s’installait en haut de la feuille des temps avant que sa Hyundai i30 N TCR était victime d’un début d’incendie sur son moteur, et ne répande de l’huile sur la piste alors que 17 minutes restaient à disputer, entraînant l’apparition du drapeau rouge.

Cette panne était un rude coup d’arrêt pour le pilote hongrois, qui avait déjà été victime d’un ennui électrique lors de la seconde séance d’essais libres. Si l’équipe n’est pas en mesure de changer son moteur à temps pour la première course de l’histoire du WTCR OSCARO, qui sera lancée à 17h heure locale, il s’élancera du fond de la grille.

La séance repartait, alors que Björk, de l’équipe YMR Racing, reportait de l’huile sur le circuit au virage numéro trois, à l’endroit de l’incident de Michelisz. La question se posait alors à ce moment de la séance de savoir si cette couche d’huile pouvait empêcher les autres pilotes de battre le temps de Michelisz.

La réponse venait de Björk lui-même à quatre minutes de la fin, alors que le Suédois battait le temps de Michelisz en 1’24 »698.

« C’est fantastique de démarrer de cette façon », a déclaré un Björk ravi. « Je suis content de piloter à nouveau. C’est un challenge, avec tant de voitures sur la piste, mais j’ai eu une bonne voiture développée par Gabriele [Tarquini] après les tests, et cela a juste fonctionné. »

Personne d’autre ne pouvait battre le temps de Michelisz, ce qui rendait la performance de Björk encore plus impressionnante. Tarquini demeurait au troisième rang, qui pourrait au moins lui valoir une place sur la première ligne, selon le sort de son équipier.

Jean-Karl Vernay a lui aussi amélioré en fin de séance, ce qui lui permettait de remonter à une impressionnante quatrième place sur son Audi RS 3 LMS du Audi Sport Leopard Lukoil Team. Il devançait le Britannique Rob Huff et sa Volkswagen Golf GTI TCR du Sébastien Loeb Racing, qui complétait le top 5.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*