Nogaro GT4 course 2 : Pla-Beaubelique au-dessus du lot

Podium de la course 2 du GT4 © André Breton

On prend les mêmes et on recommence en inversant les positions : Pla et Beaubelique, deuxièmes dimanche derrière Consani et Lariche, ont gagné lundi devant leurs vainqueurs de la veille. La ‘belle’ se jouera à Pau du 11 au 13 mai. 

La seule différence entre les deux premières courses du Championnat de France GT4, c’est l’impressionnante domination de la Mercedes AMG du AKKA-ASP Team.

En partant de la première ligne derrière la Ginetta G55 de Soheil Ayari (associé à Nicolas Tardif chez CMR), Jim Pla possédait l’avantage d’une voiture plus performante. Ayari a offert une superbe résistance, a su croiser son adversaire qui venait de le doubler, mais à force de plier il a rompu : au freinage de l’Aviation, sur une manœuvre parfaitement exécutée, Jim Pla s’est emparé de la première place. Il prenait rapidement plus de 12 secondes d’avance et s’en allait chercher la première victoire du AKKA-ASP Team. La seule frayeur provenait des difficultés rencontrées par Jean-Luc Beaubelique dans le trafic, il perdait l’essentiel de son avance à doubler les attardés mais empochait une victoire méritée sur l’ensemble de la course.

Si la victoire n’a rapidement fait aucun doute, la bataille derrière a fait rage sur toute l’heure de course. Nicolas Tardif a d’abord perdu sa deuxième place, est sorti du podium et a terminé dans le bac à sable. Il n’a pu assister de près à la lutte à quatre livrée jusque sur la ligne d’arrivée : Robert Consani y propulsait sa Ginetta G55 (Speed Car) en deuxième position et Stéphane Tribaudini (Ginetta G55, CMR) devançait Fabien Michal de… 49 millièmes ! Un bon moment en deuxième position, l’Audi R8 LMS du Sainteloc Racing était ainsi éjectée du podium.

Réactions des pilotes à la descente du podium :
Equipage Beaubelique – Pla : « L’équipe a décidé de me faire rentrer un tour après Soheil Ayari. C’était pile-poil dans la fenêtre, mais c’était l’option gagnante. Et ça a pu contribuer à faire la différence. On est super contents, malgré un dernier tour chaud, on réalise le bon week-end pour notre première en GT4. »

Equipage Consani – Lariche : « Nous regrettons que des attardés ne respectent pas les drapeaux bleus, on a perdu jusqu’à 4 secondes au tour derrière certains. C’est déstabilisant. On aurait pu faire mieux encore. Gagner, je ne sais pas, mais le final aurait été moins aléatoire… On avait le potentiel pour gagner les deux courses, mais on quitte Nogaro globalement satisfaits, la Ginetta est très bien. »

Equipage Tribaudini – Jean : « On a commis une petite erreur dans les stands, au changement de relais. On a oublié de stopper le moteur, un mécano l’a fait mais il a en même temps coupé le contact général. Sans chrono on a préféré assurer et on a perdu 6-7 secondes. Mais pour nous, Nogaro reste un week-end juste inespéré. On sait qu’on peut jouer toute la saison dans le Top 5, ce qu’il faut pour viser le titre en fin de saison. »

Le Top 10 de cette course 2 en GT4-FFSA : 1. Beaubelique – Pla (Mercedes AMG, AKKA-ASP Team); 2. Consani – Lariche (Ginetta G55, Speed Car) à 2.023; 3. Tribaudini – Jean (Ginetta G55, CMR) à 3.526; 4. Michal – Guilvert (Audi R8 LMS, Sainteloc Racing) à 3.575; 5. Millara – Ehrlacher (Mercedes AMG, M Racing) à 24.516 ; 6. Ricci – Drouet (Mercedes AMG, AFFA-ASP Tem) à 26.180 ; 7. Hamon – Martins (Audi R8 LMS, Sainteloc Racing) à 26.970 ; 8. Lundberg – Courrouye (Ginetta G55, Speed Car) à 37.197 ; 9. Jouffret – Trémoulet (Porsche Cayman, Vic’Team) à 28.040 ; 10. Lapierre – Parisy (Porsche Cayman, CD Sport) à 35.417…

Jean-Marc Monbeig,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*