Décès de Gérard Welter

Gerard Welter © DR

L’automobile pleure aujourd’hui la disparition de Gérard Welter, créatif sans limite, décédé le 31 janvier 2018 à l’âge de 75 ans. Père de la Peugeot 205, il s’était illustré en compétition avec son équipe WM au Mans, notamment avec le record de vitesse dans les Hunaudières en 1988 (405 km/h).

 
Fidèle, il était resté plus de 47 ans chez Peugeot, au design. Fidèle au sport automobile, il n’avait jamais pris sa retraite, continuant avec son équipe WM (W pour Welter et M pour Michel Meunier, autre designer du constructeur français) puis WR (pour Welter Racing) de créer, de courir, d’avancer vers de nouvelles technologies. Gerard Welter, passionné sans limite, est décédé le 31 janvier 2018, à l’âge de 75 ans. Son style aura marqué l’automobile française, se déclinant dans les rues et sur les routes, avec des sacrés numéros ! 304, 604, 305, 405..406 entre autres mais aussi et surtout la 205 sont quelques unes de ses ‘œuvres’. Sa dernière collaboration chez Peugeot : la RCZ.

En compétition, il fonde d’abord WM, et participe de 1976 à 1989 aux 24 Heures du Mans. Lors de l’édition de 1988, au volant de la WM P88 à moteur Peugeot, Roger Dorchy établit un record de vitesse (inégalé) : 405 km/h dans les Hunaudières.
A la tête ensuite de WR, il poursuit son engagement en endurance et aux 24 Heures du Mans. Toujours précurseur, il présente des projets toujours plus novateurs, est candidat notamment au garage 56, l’engagement dévolu par l’Automobile Club de l’Ouest à une machine, hors règlement technique, qui teste et développe des technologies ‘d’après-demain’. Gérard Welter était ainsi encore complètement impliqué dans le prototype roulant au biométhane, gaz issu de la biomasse, qu’il aurait aimé présenter en garage 56.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest, tient à rendre hommage « à cet homme, cette intelligence, totalement dédiés à l’automobile et au sport automobile, avec un état d’esprit enthousiasmant et générateur d’énergie positive. Gerard Welter était un élément moteur, véritablement. C’est une bien triste nouvelle pour nous, pour l’ACO et pour l’Automobile.Au nom de l’Automobile Club de l’Ouest, j’adresse mes pensées émues et chaleureuses à la famille et aux proches de Gérard Welter. »

Communiqué ACO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*