Dakar Etape 10: Pousse d’ailes pour Lucio Alvarez…

Alvarez et Howie rentrent dans le Top 10 !

10ème étape : Salta – Belen : Total : 797 km – Spéciale : 373 km

Après avoir roulé en 2 roues motrices durant l’étape marathon (c’est-à-dire sans assistance) l’équipage #318 – Lucio Alvarez et Robert Howie – a retrouvé le sourire.

En raison des conditions climatiques très mauvaises, l’arrivée fut épique à Tupiza où le bivouac était sous eau.

Pour ces raisons, la dernière étape en Bolivie, celle du 15 janvier, a été annulée et les concurrents ont donc pu rallier Salta (Argentine) tranquillement, en liaison.

Aujourd’hui, l’étape était coupée en 2 spéciales dont la première était loin d’être une balade de santé mais un parcours très dur en pilotage et en navigation.

Le moral au beau fixe et l’envie de se battre n’ont pas quitté Lucio Alvarez et Robert Howie qui ont fait une très belle journée et remontent dans les dix premiers, à la 9ème place au classement général provisoire, précisément.

Lucio Alvarez / Robert Howie #318 – 11èmes en au classement provisoire de la spéciale en 05h18’46 et 9èmes au classement général provisoire : « Je suis vraiment content d’être enfin arrivé en Argentine, chez moi », commente Lucio à l’arrivée au bivouac de Belen, un sourire sur les lèvres. « C’était une étape difficile. La première partie de spéciale était plus amusante que l’autre, avec des passages de dunes et de l’herbe à chameaux. Je connais bien la région, car je cours souvent ici, il y a donc des endroits que je n’aimais pas et que j’ai pu contourner. Dans la première spéciale, nous avons perdu 7’ en cherchant un Waypoint et à cet endroit, il y avait une vingtaine de motos et autos qui tournaient en rond. Mon Sentinel (alarme entre concurrents) ne marchait pas, j’ai donc fait très attention à éviter les motos et les quads, ce qui m’a fait perdre un peu de temps aussi. Le deuxième secteur sélectif était très lent et cassé, pas du tout amusant mais pas difficile. »

Demain, le Dakar va faire des ronds dans les dunes de la redoutée Fiambala avant de rallier Chilecito en liaison.

Judith Tomaselli,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*