Dakar Etape 1 Toyota Gazoo: Al-Attiyah déjà le plus rapide !

Nasser Al-Attiyah ovationné par la foule © DR

Entièrement tracée dans le sable, avec les premiers franchissements de dunes, cette première courte spéciale s’annonçait représentative de ce qui attend les concurrents pendant une semaine au Pérou. Elle n’a donné lieu à aucun round d’observation, avec des pilotes Toyota Gazoo Racing SA montrant d’emblée leurs velléités. Deuxièmes à s’élancer, Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel, son équipier français, se refusaient à tout calcul, et remportaient leur première victoire d’étape.

Un succès qui leur vaudra demain d’assurer l’ouverture et de fouler un terrain vierge de toute trace, mais les deux hommes, vainqueurs notamment ensemble du Dakar 2015, ont l’habitude de ce genre de défis. Ils étaient suivis à 25’’ par Bernhard Ten Brinke et Michel Perin, tandis que Giniel De Villiers et Dirk Von Zitzewitz accrochaient quant à eux la sixième place à 54’’. Après cette mise en bouche, ce sont pas moins de 267 kilomètres de spéciale, tracés à 65 % dans le sable, qui sont au programme pour demain, et sans doute aussi les premières grandes batailles !

« Nous avons fait du bon boulot, sans prendre de risques inconsidérés, commentait Nasser Al Attiyah à l’arrivée. Je suis content d’avoir retrouvé le sable, c’est un peu comme mon deuxième oxygène ! Ça ne sera évidemment pas facile d’ouvrir la piste demain, mais j’ai confiance en Mathieu, mon navigateur, pour que nous fassions quand même une bonne spéciale. Ça ne sera pas la première fois que nous nous retrouvons dans cette situation. »

« Les dunes étaient plutôt blanches et à cette heure-ci de la journée, analysait Giniel De Villiers, la visibilité n’était pas optimale. On a rattrapé Carlos Sainz, il faut dire que tout le monde ralentissait un petit peu dans l’espoir de ne s’élancer devant demain. Au final, on partira sixième, c’est ce que j’espérais, donc tout va bien jusque là ! Mais la deuxième étape s’annonce difficile dans ce sable très mou, sans les traces des motos. »

« C’était une belle spéciale, expliquait enfin Bernhard Ten Brinke, avec pas mal de public par endroits. Cela fait toujours plaisir à voir ! Pour notre premier chrono ensemble avec Michel, on a roulé correctement, à notre rythme, et je suis content du résultat. On va voir désormais ce qui nous attend demain, avec le véritable début des hostilités. »

RESULTATS – Samedi 6 janvier / Lima-Pisco / 31 km de spéciale
1. Al Attiyah-Baumel (Toyota Hilux)
2. Ten Brinke-Perin (Toyota Hilux) à 25 »…
6. De Villiers-Von Zitzewitz (Toyota Hilux) à 54 »

Eric Bellegarde,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*