La course aux titres WTCC plus serrée que jamais

Norbert Michelisz partira de la pole en course 2

Neuf années après la première visite du FIA World Touring Car Championship au Japon, une course aussi passionnante qu’ouverte pour le titre 2017 se poursuit ce week-end, sur l’asphalte nippon (27-29 octobre), le Twin Ring Motegi, au nord de Tokyo. 

Après 14 courses disputées, Thed Björk, de Volvo Polestar, arrive en territoire ennemi devant les pilotes d’usine Honda tel que Norbert Michelisz.

Mais avec un mince avantage d’un demi-point sur Monteiro (en convalescence) et de deux unités sur Michelisz, le Suédois ne pourra lever le pied de l’accélérateur sur la piste nationale de la firme japonaise, où Michelisz a déjà gagné.

Après qu’il ai manqué le rendez-vous chinois sur le conseil des médecins suite à un accident lors de tests en Espagne le mois dernier, la participation de Monteiro à la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan est impossible, son état de santé ne le permet toujours pas.

La lutte pour le titre Pilotes n’est pas la seule à rester joliment équilibrée à trois week-ends de la fin de saison. Il n’y a en effet que cinq points d’écart entre le leader, Honda, et Volvo Polestar au classement Constructeurs du FIA World Touring Car Championship, alors que le top 4 du WTCC Trophy réservé aux indépendants se tient en quatre unités – Tom Chilton précédant Rob Huff, Mehdi Bennani et Esteban Guerrieri, qui a remporté récemment sa seconde victoire au général en Chine.

Les longues lignes droites et zones de freinage étendues du Twin Ring Motegi, arrivé au calendrier du WTCC en 2015, favorisent des dépassements en abondance, comme Huff, le champion 2012, peut en témoigner. Après avoir gagné trois positions dans la première course il y a deux ans, il en a gagné dix dans la seconde pour passer de la 13e place à la dernière marche du podium.

Et Huff n’est pas le seul à avoir réussi de multiples dépassements sur ce tracé de 4,801 kilomètres. Monteiro a remonté huit places dans la première course de 2015, Tom Coronel et Stefano D’Aste faisant aussi bien dans la seconde. Coronel a gagné cinq positions dans la Course Principale en 2016, alors que José Mar

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*