WEC: Les pneus Michelin dans la fournaise texane

© DR

Après la manche mexicaine disputée en début de mois, le Championnat du Monde d’Endurance continue du 14 au 16 septembre sur le Circuit des Amériques, dans les environs de la ville universitaire d’Austin (Texas).

Il s’agit à l’heure actuelle de la dernière édition de cette course inscrite au calendrier du FIA WEC dès sa refondation en 2012.

Pour la ‘Super Saison 2018/2019’, les instances dirigeantes de la discipline ont en effet préféré organiser courant mars 2019 une course de 12 heures en Floride, en complément des 12 Heures de Sebring déjà inscrites au championnat IMSA WeatherTechSportsCar.

Cette édition des 6 Heures du Circuit des Amériques s’annonce très disputée. Après les succès consécutifs de Porsche LMP Team aux 24 Heures du Mans, au Nürburgring et à Mexico, l’équipe Toyota Gazoo Racing partira en quête d’une victoire indispensable pour rester dans la course aux titres.

Dans la catégorie LM GTE, Ferrari devance Ford de neuf points au classement Constructeurs, mais la firme de Detroit aura à cœur de s’imposer lors d’une Course à domicile. Ainsi, en cas de victoire le constructeur américain pourrait prendre la tête du classement général : une situation idéale dans cette phase de la saison, à seulement trois courses de la fin du Championnat.

Michelin est le partenaire technique des principaux constructeurs engagés en FIA WEC et sa priorité sera une fois encore d’accompagner les équipes lors d’une épreuve qui s’annonce très exigeante en termes de conditions météorologiques, notamment à cause de la chaleur étouffante. Sous un soleil brillant, la température devrait atteindre les 35°C dans l’air et avoisiner les 50°C au sol. Dès lors, les 6 Heures du Circuit des Amériques mettront à rude épreuve les pilotes, les mécaniques et les pneus, disponibles cette année en quantité encore plus limitée que par le passé (4 trains de pneus au lieu de 6).

« Nous entrons dans une phase avancée du Championnat et souhaitons accompagner nos partenaires avec efficacité, en leur permettant de continuer à exprimer le meilleur de leur potentiel », déclare Jérôme Mondain, le manager des programmes Endurance chez Michelin. « Le Circuit des Amériques est très exigeant pour les pneumatiques. On y retrouve des virages rapides comme à Silverstone, ainsi qu’un enchainement de trois virages à droite, lesquels se passent tout en accélération. Les charges aérodynamiques sont élevées, malgré une très longue ligne droite se terminant par un gros freinage. Il faudra rajouter cette année la chaleur puisque la course se déroulera de midi à 18h00, alors qu’elle était essentiellement de nuit les années précédentes. Il ne faut pas oublier le risque météo, car cette période est propice aux forts orages qui peuvent se développer très rapidement. »

Inauguré en 2012, le Circuit des Amériques mesure 5,513 kilomètres, compte 20 virages, dont 9 à droite et 11 à gauche. Même s’il est relativement récent, le tracé s’est déjà imposé comme une référence dans les sports mécaniques. Très technique, le Circuit des Amérique est apprécié par les pilotes. Le public profite d’une structure facile d’accès et rendue pittoresque par la tour en forme de cobra qui la surplombe.

Lors des 6 Heures du Circuit des Amériques, Michelin mettra à disposition de ses partenaires des pneumatiques aux gommes MEDIUM et HARD pour les LM P1, ainsi que pour les LM GTE. Des pneus WET et FULL WET seront aussi disponibles en cas de pluie, ainsi que le pneu slick MICHELIN Hybride pour les LM P1, performant et polyvalent sur piste séchante.

LM P1 (31/71-18)
Les pneumatiques Michelin LM P1 sont disponibles en 3 gammes : slick, hybride et pluie.

Les pneus slick, à partir de cette année, se déclinent ‘traditionnellement’ en SOFT, MEDIUM et HARD.

Porsche LMP Team et Toyota Gazoo Racing disposent chacun de pneus dédiés, répondant aux exigences particulières de leur voiture.

Le pneu MICHELIN Hybride a substitué les pneumatiques intermédiaires pour la première fois en 2012. Son mélange de gommes révolutionnaire permet de rouler avec des pneus dépourvus de sculpture sur piste mouillée en train de sécher.

Enfin, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’, selon le mélange des gommes utilisé pour la construction de la bande de roulement. La mission de ces pneumatiques est de rétablir le contact avec la piste, en éliminant la couche d’eau qui la recouvre en cas de forte pluie. Leur capacité d’évacuation de l’eau peut atteindre les 120 litres d’eau par seconde à haute vitesse.

Quantité allouée à Austin pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

LM GTE (30/68-18 avant, 31/71-18 arrière)
Comme pour la catégorie LM P1, Michelin a introduit de nouveau cette année la définition de SOFT, MEDIUM et HARD pour les pneus slick.

Après un profond travail sur les mélanges de gommes, en LM GTE, Michelin a supprimé l’utilisation des pneus intermédiaires depuis le début des années 2010.

Comme dans la catégorie reine, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’.

Dans le respect de la philosophie du Championnat, les voitures LM GTE AM seront chaussées des pneus Michelin qui équipaient les voitures Pro en 2016.

Quantité allouée à Austin pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*