F3 Nürburgring course 1 : Lando Norris magistral

Lando Norris © Jean-Claude Loustau

Dans des conditions de piste difficiles, Lando Norris (Carlin Motorsport) dompte ses adversaires pour signer sa huitième victoire de la saison, prenant une option pour le titre. Les débutants Defourny (Van Amersfoort Racing), Fenestraz (Carlin Motorsport) et Florescu (Motorpark) ont souffert pour leur ‘première’. 

Il était 10h45 ce samedi lorsque les 22 pilotes se sont élancés pour le tour de formation sur une piste détrempée. Lando Norris, protégé de McLaren s’élançait depuis la pole position devant Jake Hughes (Hitech GP) et Callum Ilott (Prema Powerteam).

Ce dernier et son coéquiper Maximilian Günther profitaient au mieux des conditions difficiles pour occuper les deuxième et troisième positions au premier virage, avant que le jeune Allemand ne parte en tête-à-queue dans la chicane. Le premier tour voyait Lando Norris creuser un petit écart alors que Mazepin (Hitech GP), auteur d’un excellent début de course, pointait quatrième.

A l’entame du troisième tour, Fenestraz venait percuter Mazepin au point de freinage du premier virage, entrainant l’abandon du second alors que le premier allait perdre de précieuses secondes au stand en changeant son aileron, avant d’être reconnu coupable de l’accrochage et de recevoir un drive-through de la part de la direction. La course était alors placée sous le régime de full course yellow le temps de dégager la voiture du Russe. Au restart, Lando Norris pouvait alors reprendre sa démonstration et pointait avec 11 secondes d’avance sur Jake Hughes à la fin du 7ème tour. Grâce à ces différentes péripéties, Joey Mawson (Van Amersfoort Racing) occupait désormais la troisième position.

Alors que la trajectoire semblait s’assécher progressivement suite aux passages successifs des voitures, et malgré une petite erreur, Lando Norris, que Trevor Carlin qualifiait récemment de « pilote le plus impressionnant qu’il ait vu », continuait à augmenter son avance.

Le douzième tour voyait la sortie de piste de Pedro Piquet au premier virage, engendrant le deuxième full course yellow de la journée.

Les dernières minutes voyaient Callum Ilott revenir très fort, mettant la pression sur Mawson pour le gain de l’ultime marche du podium, Makino (Hitech GP) venant même se joindre au duel dans les deux derniers tours, jusqu’à profiter d’une attaque infructueuse de l’Anglais sur l’Australien pour prendre la quatrième place.

Norris franchissait logiquement le drapeau à damier en vainqueur avec  plus de dix-sept secondes d’avance sur Hughes et Mawson qui aura défendu son podium jusqu’au bout. Plus loin, les débutants Defourny, Fenestraz et Florescu bouclent leurs première course de Formule 3 respectivement onzième, quinzième et dix-septième. Grâce à cette victoire, Norris compte désormais 36 points d’avance sur Günther au championnat.

Julien Pérès,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*