WEC Mexico Qualifications : Porsche et Alpine en pointe

© DR

Brendon Hartley signe le chrono le plus rapide de cette séance qualificative, disputée sous une météo changeante. Cette performance est à la base de la première pole position 2017 de la Porsche 919 Hybrid #2.

Après avoir réalisé un impressionnant 1’24 »459, le Néo-Zélandais passe le volant à son coéquipier Timo Bernhard, qui consolide cet avantage, avec une moyenne finale de 1’24 »562.

 

Au volant de la seconde 919 Hybrid (#1), André Lotterer et Nick Tandy permettent à Porsche de monopoliser la première ligne, pour la première fois en 2017.

Troisième et quatrième, Toyota prendra le départ des AT&T 6 Heures de Mexico depuis la deuxième ligne, tandis qu’Andre Negrao et Nicolas Lapierre (Signatech Alpine) offrent aux « Bleus » leur première pole position 2017 en LMP2.

Voici les principales informations des qualifications LMP1 et LMP2 :
– Brendon Hartley et Timo Bernhard décrochent la pole position au volant de la Porsche 919 Hybrid #2.
– La moyenne de 1’24 »562 réalisée par le Néo-Zélandais et l’Allemand leur vaut leur première pole de la saison.
– Première ligne 100 % Porsche grâce à André Lotterer et Nick Tandy, qualifiés à 0″148 seconde de leurs compagnons d’écurie.
– Les Toyota TS050 HYBRID sont troisième et quatrième, avec dans l’ordre la #7 et la #8.
– Le meilleur temps de la catégorie LMP2 est l’oeuvre d’Andre Negrao et Nicolas Lapierre (Signatech Alpine).
– Le team français décroche sa première pole 2017, avec une moyenne de 1’32 »809 et trois dixièmes de marge sur leurs concurrents directs.
– Un chrono réalisé en fin de séance par Ho-pin Tung propulse l’ORECA #38 de Jackie Chan DC Racing en deuxième position. Thomas Laurent a également pris la piste pour les qualifications.
– Bruno Senna et Julien Canal (ORECA Vaillante Rebellion #31) compètent le top 3 de la catégorie LMP2.

Tout est prêt à Mexico pour une course épicée
L’endurance est à l’Autodromo Hermanos Rodriguez pour la cinquième manche de la saison 2017 FIA WEC. A ne manquer sous aucun prétexte !

Les déclarations des pilotes après les séances qualificatives pour les 6 Heures de Mexico…
Brendon Hartley (Porsche 919 Hybrid #2, Porsche LMP Team, LMP1, pole position) : « Jusqu’à maintenant, c’est un très bon week-end. Depuis nos premiers tours de roue, nous avons à peine modifié les réglages, ce qui veut dire que les gens de Porsche nous ont donné une voiture quasi parfaite. Pour optimiser la voiture en fonction de l’altitude très élevée de l’Autodromo Hermanos Rodriguez, il a fallu beaucoup compter sur l’ingénierie, et le formidable travail effectué nous a facilité la vie. La voiture était fantastique et ce fut un premier tour sur du velours. »

Andre Negrao (Alpine A470-Gibson #36, Signatech Alpine, pole position LMP2) : « Nous avons très bien commencé le week-end et l’équipe a fait du très beau travail. Je suis très content de mon tour, j’ai eu un léger blocage de roues dans le dernier virage, mais tout s’est finalement bien passé. »

Sam Bird (Ferrari 488 GTE #71, AF Corse, pole position LMGTE Pro) : « Je suis très content, pas seulement pour moi-même mais aussi pour toute l’équipe. Aujourd’hui, nous avons travaillé extrêmement dur, et dans la bonne direction. Les modifications de réglages que nous avons effectuées ont été positives, et nous les avons bien mises en application.
« Je suis ravi d’être de retour, car ça faisait longtemps que je n’avais pas conduit la voiture (Sam Bird avait manqué la course du Nürburgring en juillet dernier, ndlr). J’ai cru que j’aurais un petit peu de mal à me « remettre en jambes », car c’était au Mans que j’avais piloté la 488 GTE pour la dernière fois, mais ça n’a finalement pas été le cas. J’ai tout de suite retrouvé mes marques et c’est super d’être en pole position. »

Matteo Cairoli (Porsche 911 RSR #77, Dempsey-Proton Racing, pole position LMGTE Am) : « Jusqu’à maintenant, c’est un très bon week-end. La voiture est vraiment très bonne et nous avons seulement besoin de continuer à travailler dur dans cette direction. Nous savons que la voiture sera très compétitive en course.
« Je suis dans une excellente équipe, j’ai des coéquipiers formidables et je pense que nous pouvons être confiants pour la course de demain. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*