Dijon: La Peugeot 308 se joue des conditions !

© DPPI

Avec une alternance d’averses et d’éclaircies, le quatrième rendez-vous de la 308 Racing Cup a mis les nerfs des équipes à rude épreuve. Julien Briché (JSB Compétition) et Jimmy Clairet (Pussier Automobiles by Clairet Sport) se partagent les deux victoires avant la manche belge dans le cadre des 24 Hours de Spa-Francorchamps (29 & 30 Juillet).

 

– Animées, les courses de 308 Racing Cup ont mis aux prises dix-sept pilotes sur le vallonné circuit de Dijon-Prenois.

– La météo a joué un grand rôle tout au long du weekend, avec une première séance qualificative disputée sur piste humide et le reste des sessions courues sur un asphalte sec.

– Deux doublés ont marqué les deux courses avec un avantage aux pilotes JSB Compétition le samedi, Julien Briché devant Xavier Fouineau, puis pour Pussier Automobiles by Clairet Sport le dimanche, avec Jimmy Clairet devant son frère Teddy.

– Les Juniors ont encore marqué de leur empreinte cette manche de la 308 Racing Cup, avec les podiums de Gaëtan Paletou (Milan Compétition) le samedi et de Teddy Clairet le dimanche.

ILS ONT DIT …
Jimmy Clairet, pilote Pussier Automobiles by Clairet Sport : « Le week-end avait bien commencé car nous étions les plus rapides durant les essais libres. Nous avions pu faire de bonnes qualifications, même si c’était la première fois que nous roulions avec la 308 Racing Cup sous la pluie. Dans le premier virage de la Course 1, ce fut la catastrophe. Nous nous sommes loupés avec un accrochage. C’était une grosse désillusion pour Teddy et moi. Aujourd’hui, première ligne et doublé avec mon petit frère, on ne pouvait pas espérer mieux ! »

Julien Briché, pilote JSB Compétition : « Nous gagnons quatre courses sur six. Samedi, il y a eu un fait de course dans le premier virage qui nous a beaucoup aidés. Nous n’avons pas de stratégie particulière au championnat. Nous avançons course après course. Jusqu’ici, ça ne se passe pas trop mal ! La Peugeot 308 Racing Cup est une auto performante et agréable à piloter. »

Marie-Hélène Bacle,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*