Mygale: Cap sur les pays émergents

© DR

La vieille Europe et les Etats Unis demeurent les poids lourds du Sport Automobile. Comme dans bon nombre de secteurs, ces marchés sont à la peine. Alors, cap sur les pays émergents emmenés par la Chine qui avec son incroyable population est devenue le premier marché automobile mondial.

 

MYGALE est très largement présente sur les pays émergents en fournissant en Formule 4 la Chine, l’Asie du Sud Est ou le Mexique. Pourtant tout n’y est pas simple : manque de culture du Sport Automobile, d’infrastructures ou d’expertise mais partout la même volonté d’apprendre vite et de vivre le Sport Automobile. Il suffit de regarder le succès du Grand Prix du Mexique.

Notre rôle devient bien plus large que la simple fourniture des monoplaces car il convient d’accompagner nos partenaires dans tous les domaines d’expertise. Challenge passionnant même si les choses simples deviennent une aventure où les chocs de culture ne sont pas rares.

Fort de ce savoir-faire, nous discutons avec de nombreux pays en développement et réfléchissons à de nouveaux concepts comme le plus improbable et emblématique : la création d’un championnat d’Afrique Centrale.

Bertrand Decoster,

CES PAYS OÙ LE SPORT AUTOMOBILE EST ÉMERGENT
Il en va du sport automobile comme de l’économie mondiale : la vielle Europe – qui fut le berceau du sport automobile (Angleterre, France, Italie) – et les Etats-Unis sont en train de se faire rattraper par la puissance financière et les fortes perspectives de développement des pays émergents, souvent sans tradition sportive en automobile.

La Chine en est le meilleur exemple. Apparues depuis seulement une dizaine d’années, les courses en monoplaces se multiplient et le nombre de licenciés aussi, grâce à des promoteurs ambitieux, comme Mitime Motorsports (groupe automobile GEELY) qui investissent dans la construction de circuits et la formation de pilotes. En partenariat avec la fédération chinoise, qui veut avoir des pilotes au plus haut niveau, ils n’ont pas hésité dès 2013 à se rallier au label FIA via la Formule 4 et Mygale.

9 des 11 usines automobile construites en Amérique du Nord depuis 5 ans l’ont été au Mexique, classé au 8ème rang mondial des pays constructeurs d’auto. La course automobile, passion ancrée dans le coeur du public mexicain, y bénéficie d’une nouvelle impulsion pour les jeunes talents d’Amérique Latine issus du karting qui n’ont plus à s’expatrier en Europe pour débuter leur carrière. 30 ans se sont écoulés sans qu’il y ait un pilote mexicain en F1 : Esteban Gutiérrez ne s’y est pas trompé en s’investissant personnellement avec son propre team dans le championnat F4 mexicain, créé par le Président de la FIA NACAM et Vice-président de la FIA José ABED. Ce nouveau championnat s’inscrit dans une stratégie globale pour renforcer le développement de l’industrie automobile du pays.

Fin 2016, 10 pays d’Asie du Sud-Est ont lancé une communauté économique de l’ASEAN (AEC), censée aboutir à terme à un marché unique s’approchant du modèle européen.

Cet immense réservoir de croissance attire les grands constructeurs automobiles mondiaux. Plus de 60% de la croissance du marché automobile mondial à l’horizon 2017 viendra de ce bloc, notamment de Thaïlande et Malaisie, considéré comme le prochain relais de croissance de l’industrie automobile.

C’est dans ce contexte, que le groupe Asian Autosport Action basé en Malaisie et dirigé par Peter Thomson et Firhat Mokhzani a lancé son nouveau Championnat F4 SEA avec Mygale.

Afrique du Sud, Russie… Ces pays en tête de file des pays émergents qui ont en commun de présenter une croissance économique soutenue, une industrie manufacturière dynamique et de fortes perspectives de développement, sont en cours de discussion avec Mygale.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*