24 Heures du Mans: Douche froide chez Porsche

L'oreca Kackie Chan LM P2 en tête des 24 Heures

Edition complètement folle ! La 85ème de l’histoire des 24 Heures du Mans laissera des traces. Avec, la rentrée au stand de la Porsche leader, la #1, pilotée par André Lotterer. Il tente de rentrer à une vitesse d’escargot après avoir roulé durant 20 heures sur une moyenne de 200 km.

Une édition de tous les chamboulements qui, du fait de la chute de la pression d’huile sur la Porsche #1 donne à une LM P2 l’occasion de remporter cette épreuve mythique.

Mais laquelle va parvenir à se hisser sur la plus haute marche après deux tours d’horloge dantesques et totalement indécises.

Tenir jusqu’au drapeau à damier, c’est dans l’esprit de tous les rescapés qui enfilent toujours les tours sur des rythmes de folie ce qui risque de provoquer beaucoup de dégâts en raison de la chaleur.

Par ailleurs, la Ligier #23 pilotée par Fabien Barthez est au ralenti entre le virage de Mulsanne et d’Indianapolis, comme ce fut le cas cette nuit pour Kamui Kobayashi. Il abandonne comme la Porsche #1 est inscrite sur la liste.

Une LM P2 en tête des 24 heures, celle de Jackie Chan, une Oreca qui ne possède pas suffisamment d’avance pour se laisser glisser vers la plus haute marche du podium. Jamais dans l’histoire du Mans, les LM P1 n’avaient vécu autant de dtéresse. Bardées d’électronique, il est sûr que la macanique a son mot à dire face à des conditions particulièrement chaudes et rapides.

« C’est un moment incroyable que nous vivons à l’image de celle de cette nuit pour voir un tel chamboulement au classement. Tout reste possible pour Porsche actuellement 4ème, mais il faut que les pilotes qui la mènent reprennent 10 secondes et non pas 12 comme actuellement sur la LM P2. Elle est à suivre. Il faut la pousser au maximum jusqu’à l’arrivée qui va rester indécise. En ce qui concerne la performance, il faut se mettre en mode sprinter et ce, jusqu’au drapeau. la gagne va se jouer entre la Jackie Chan et la Porsche… » a commenté Tom Kristensen, le coatch de Eurosport.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*