24h du Mans: ORECA en quête d’une passe de trois

© DPPI

– 14 châssis ORECA au départ des 24 Heures du Mans

– Plus importante délégation d’un constructeur français dans l’histoire de l’épreuve
– Amélioration de 8’’5 du meilleur temps LM P2 2016 à la Journée Test

– 40ème anniversaire de la première participation d’ORECA aux 24 Heures du Mans

 

Cette édition 2017 des 24 Heures du Mans aura une saveur toute particulière pour ORECA. Pour ce qui sera le 40ème anniversaire de sa première participation à cette épreuve mythique, le constructeur varois sera le mieux représenté sur la grille de départ avec quatorze voitures. Un record pour une entreprise française dans l’histoire de cette prestigieuse compétition. De quoi espérer conserver son titre en LM P2 pour la 3ème année d’affilée.

Si la quarantaine sonne parfois comme une crise pour certains, pour ORECA ce n’est pas le cas. Loin de là même ! Quarante ans tout juste après avoir pris son premier départ aux 24 Heures du Mans (Alpine A442 pour Arnoux-Fréquelin-Pironi), ORECA a écrit un grand nombre de pages de son histoire autour et sur le grand circuit de la Sarthe. Que ce soit avec ses propres voitures ou via de grands constructeurs Mazda, Chrysler, Peugeot et aujourd’hui Toyota, pour lequel elle apporte un soutien opérationnel depuis 2012, ORECA est devenue au fil des années un acteur majeur sur la scène mondiale de l’endurance. Au point d’être le nom qui revient le plus souvent lorsque l’on énumère les 60 voitures engagées pour cette 85ème édition.

Toute cette expérience au Mans, on la retrouve dans la dernière-née des LM P2 développées par ORECA Technology. Rapide, l’ORECA 07 a déjà démontré ses larges capacités via les différentes équipes qui l’ont choisie, que ce soit en IMSA, en ELMS ou en FIA WEC, Championnat du Monde dans laquelle l’intégralité des concurrents présents à l’année ont d’ailleurs décidé de faire confiance à ORECA. Ce n’est d’ailleurs sûrement pas un hasard si l’on a retrouvé treize châssis ORECA aux 13 premières places de la catégorie LM P2 (sur 25 voitures) à l’issue de la Journée Test.

Comme un clin d’œil à cette première participation d’ORECA aux 24 Heures du Mans 1977, c’est une Alpine A470 qui s’est octroyée le meilleur temps de la traditionnelle Journée Test du 4 juin dernier. Traduisant l’impressionnante élévation du niveau de performance de la catégorie, la voiture alignée par le Team Signatech Alpine Matmut a relégué le temps de référence de la catégorie établie par l’ORECA 05 du G-Drive Racing l’an dernier à 8,5 secondes. A plus de 235 km/h de moyenne au tour. Nul doute qu’avec un tel niveau de performance et des équipages solides, l’équipe berrichonne a toutes les armes pour défendre son titre. Comme Signatech, l’équipe héraultaise TDS Racing, dauphine a deux reprises dans la Sarthe en LM P2 (2012 et 2014), a elle aussi opéré un casting de choix pour défendre ses chances avec l’expérience colossale d’Emmanuel Collard associée à la jeunesse de Matthieu Vaxivière pour épauler François Perrodo, l’un des pilotes Bronze présents en LM P2 et auteur de débuts très prometteurs dans la catégorie en FIA WEC.

Pour ce qui n’est que sa 2ème apparition dans la Sarthe, le CEFC Manor TRS Racing apprend vite, comme en atteste le 2ème temps réussi par l’ex-pilote de F1 Jean-Eric Vergne le 4 juin. L’équipe anglaise, sous pavillon chinois précède une autre équipe sino-britannique, le Jacky Chan DC Racing, qui bénéficie du soutien de Jota Sport. L’équipe co-détenue par David Cheng et l’acteur Jacky Chan a elle aussi fait parler la poudre pour ses débuts dans la Sarthe en réalisant le 3ème chrono, confirmant ainsi son excellent début de saison en WEC, lancé notamment par une victoire aux 6 H de Silverstone.

Passée tout près du succès l’an dernier, G-Drive Racing, a clairement indiqué ses intentions de victoires cette année en réalisant un splendide début de saison en FIA WEC, alignant deux pole positions et en s’imposant lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Tout comme son homologue russe, Vaillante Rebellion alignera deux équipages très compétitifs avec des composantes à la résonnance très prestigieuse : Piquet Jr, Senna, Prost… ces deux derniers feront même équipe sur l’ORECA #31. Encore un clin d’œil au passé qui, décidément, se nourrit de belles histoires, comme en témoigne également le partenariat entre la célèbre bande dessinée Michel Vaillant et l’équipe helvétique.

Très en verve lors des deux premières manches de l’European Le Mans Series, le team DragonSpeed – 10 Star se verrait bien décrocher un beau résultat lors du double tour d’horloge sarthois. La jeune équipe américaine, créditée de la pole position en ouverture de saison à Silverstone puis d’un podium à Monza dispose de beaux arguments pour faire briller les étoiles qui ornent sa carrosserie. De retour au Mans près d’un quart de siècle après sa dernière participation (1993) et de nombreuses évolutions dans l’équipe, le Graff Racing scelle avec l’engagement de deux ORECA 07, un retour au premier plan sur la scène internationale de l’endurance. S’il sera bien sûr question de retrouver ses marques dans la grande classique sarthoise, l’équipe dirigée par Pascal Rauturier pourrait bien être en mesure de surprendre son monde. Notons que l’écurie de Morangis alignera le plus jeune des équipages disposant d’une ORECA 07, avec à peine un peu plus de 23 ans d’âge moyen pour le trio Matelli-Bradley-Allen.

Après les traditionnelles vérifications techniques et administratives programmées ce dimanche et lundi en centre-ville au Mans, tout ce beau monde se retrouvera en piste dès mercredi après-midi pour en découdre lors des premiers essais libres et samedi 17 juin à 15h00 pour le départ d’une course où ORECA tentera de décrocher une troisième victoire consécutive en LM P2 après celles décrochées par KCMG en 2015 et Signatech Alpine l’an dernier. Plus que jamais, l’intégralité des teams de la famille ORECA sera assisté par l’ensemble du staff compétition client du constructeur varois.

Olivier Loisy,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*