WEC à Spa: Doublé Toyota avant Le Mans

Victoire de Toyota à Spa-Francorchamps © DR

Le circuit de Spa-Francorchamps n’a pas failli à sa réputation avec une météo qui a déjoué les pronostics, mais cette fois dans le bon sens puisque la pluie annoncée est restée discrète et n’a pas influer sur les résultats des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, deuxième épreuve du calendrier dont Toyota est sorti grand vainqueur. 

Pour monter sur la plus haute marche du podium à l’issue des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, il fallait partir de la pole…

à l’exception de la catégorie LMP1 puisque Porsche n’a pu concrétiser sa performance d’hier, Toyota raflant les deux premières marches. Les résultats sont pourtant trompeurs car bataille il y a eu dans les quatre catégories.

En LMP1, Toyota partait favori sur le papier eu égard à son choix aérodynamique plus adapté au circuit ardennais que celui de Porsche. L’avantage octroyé n’a toutefois pas été significatif puisque les bolides allemands et japonais ont pointé à la première place au gré des ravitaillements même si, sur la ligne d’arrivée, les deux Toyota TS050 Hybrid, séparées par moins de deux secondes, relèguent la première Porsche 919 Hybrid à 35 secondes. Le meilleur tour en course revient pourtant à Brendon Hartley avec la Porsche #2, en 1’57″638, soit moins d’un dixième de mieux que le meilleur chrono de la Toyota #7 (1’57″722).

Si le Néo-Zélandais peut regretter d’avoir harponné l’arrière de l’Alpine LMP2 #36 de Romain Dumas, double vainqueur des 24 Heures du Mans, dans la chicane de l’Arrêt de Bus une heure avant la fin de la course (la Direction de Course a convoqué les deux pilotes à l’issue de l’épreuve), les 16 secondes qu’il a perdues dans les stands pour permettre à ses mécaniciens de changer le capot avant n’auraient sans doute pas suffi pour ravir la première place à Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, qui s’offrent une seconde victoire d’affilée après Silverstone.

Auteurs d’un sans-faute, le trio de la voiture #8 repart des Ardennes belges avec une avance de 17 points sur celui de la Porsche #2 (Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber), troisième, tandis que le tandem composé de Mike Conway, étincelant en Belgique, et Kamui Kobayashi (José Mar

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*