Blancpain Sprint Misano WRT: Pas le début de saison espéré

© Patrick Hecq

Les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours. En 2016, le Belgian Audi Club Team WRT avait dominé l’épreuve de Misano, première manche de la Blancpain GT Series. Cette fois, le rendez-vous italien n’a pas voulu sourire à l’équipe belge et à ses Audi R8 LMS. Dès le premier tour de la première séance d’essais libres, la #3 de Jake Dennis et Pieter Schothorst était victime d’un début d’incendie dans le compartiment moteur. Grâce aux efforts nocturnes des mécanos, la voiture était réparée pour les qualifications… où elle rencontrait de nouveau un problème technique.

Les deux pilotes devaient donc s’élancer de l’arrière de la grille de départ en n’ayant pratiquement pas roulé.

La séance qualificative démontrait l’incroyable niveau de compétitivité de la Blancpain GT Series avec pas moins de 22 voitures dans la même seconde lors de la première partie de la qualification. Finalement, Will Stevens était le mieux classé parmi les pilotes Audi en prenant la 11e place avec la #2, juste devant Dries Vanthoor, au volant de la #5.

Traditionnellement disputée en soirée, la course qualificative sur le circuit Marco Simoncelli a été marquée dès le premier tour par un impressionnant carambolage. Touché à l’arrière par un adversaire, Will Stevens partait en tête à queue et se faisait percuter par plusieurs voitures. Sept équipages restaient sur le carreau et le duo Will Stevens-Markus Winkelhock voyait déjà son week-end se terminer là, l’Audi R8 LMS #2 étant trop endommagée.

Après l’application d’une pénalité pour un concurrent, la meilleure Audi était la #1 d’Enzo Ide et Christopher Mies, classée 5e après être partie de la 18ème position. Sur la #5, Marcel Fässler et Dries Vanthoor visaient eux aussi une place dans le top 5, voire un podium, quand le Suisse se faisait surprendre en fin de course sur des débris, glissant dès lors au 8ème rang.

Au départ de la course principale, le Belgian Audi Club Team WRT espérait miser sur la stratégie et un rythme de course élevé pour grimper dans la hiérarchie. Mais, une fois encore, la réussite n’était pas du côté de l’équipe belge. Marcel Fässler était contraint à l’abandon après une touchette dès le premier tour, Enzo Ide partait seul en tête à queue et la meilleure Audi était finalement la #3 de Jake Dennis et Pieter Schothorst, classée 10e. Un résultat qui mettait un peu de baume au cœur du duo après un début de week-end très compliqué. Mais au sein de WRT, tous les regards sont déjà tournés vers la prochaine épreuve, à Monza !

Vincent Vosse : « Un week-end à oublier au plus vite »
Dire que la déception était de mise au sein du Belgian Audi Club Team WRT dimanche soir est probablement un euphémisme. « Ça a été un mauvais week-end que l’on doit oublier au plus vite », résumait Vincent Vosse, le Team Principal. « Nous avons accumulé les incidents qui nous ont pénalisés dans les résultats et qui nous ont même empêchés de faire rouler une voiture ce dimanche, la #2 de Winkelhock-Stevens trop endommagée dans le carambolage de samedi soir. En outre, certains de nos concurrents avaient un rythme pratiquement incroyable. La seule note positive vient du fait que notre équipe a une fois de plus remporté le Pit Stop Challenge, qui récompense l’arrêt au stand le plus rapide. Une preuve supplémentaire de la qualité de nos gars ! Pour le reste, nous sommes déjà concentrés sur la prochaine course. »

Dries Vanthoor : « Pas la meilleure façon d’entamer un championnat »
Associé cette saison à Marcel Fässler, Dries Vanthoor était impatient de débuter la saison sur le circuit de Misano. Si cette première course de la Blancpain GT Series n’a pas répondu à ses attentes, le pilote du Belgian Audi Club voulait néanmoins garder à l’esprit les points positifs. « Je suis relativement heureux avec les réglages que nous avons trouvés et le rythme que nous avions en course », explique le Limbourgeois. « Nous n’aurions pas pu gagner, mais il était important de montrer que nous pouvions être parmi les Audi les plus rapides. Malheureusement, Marcel s’est fait surprendre par des débris ou de l’huile sur la piste à la fin de la course de qualification. La voiture a décroché d’un coup et il n’a rien pu faire. Au lieu de terminer 3ème ou 4ème, nous avons donc été classés au 8ème rang. Mais notre rythme de course était bon et je pense que nous aurions pu remonter lors de la course principale. Hélas, Marcel a légèrement touché une BMW durant le premier tour. Pas fort, mais cela a endommagé une biellette et nous avons dû renoncer. Ce n’est pas la meilleure façon d’entamer un championnat… Mais j’espère que nous pourrons prendre notre revanche à Monza ! Ce n’est pas le circuit idéal pour notre Audi R8 LMS, mais nous donnerons le maximum pour y marquer de gros points malgré tout. »

Communiqué Belgian Audi Club WRT,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*