Baja de Dubaï: Un test de désert pour les meilleurs

Mikko Hirvonen © MFE

Selon Mohammed Ben Sulayem, les étapes dans le désert Al Qudra offriront ce qui se fait de mieux en matière de terrain aux Émirats. 

Mohammed Ben Sulayem promet aux meilleurs pilotes de rallye tout-terrain de la planète un test exaltant lors de la nouvelle Baja internationale de Dubaï qui va accorder aux sports mécaniques des EAU une nouvelle place sur l’échiquier mondial le mois prochain.

 

Sulayem, président du Touring club automobile des Émirats arabes unis (ATCUAE), organisateur du rallye, indique que les étapes qui sillonneront le désert Al Qudra proposeront un examen de passage fantastique à l’armada internationale des voitures, buggies, motos et quads qui seront en action du 9 au 11 mars.

« Les EAU disposent du meilleur terrain désertique du monde pour ce genre d’épreuve, dit-il, et avec l’itinéraire de la première Baja internationale de Dubaï, il y en aura pour tous les goûts.
« Nous possédons tous les ingrédients requis pour un rallye tout-terrain classique : des dunes, grandes et petites, des plaines de sebkha dures et tout ce que le désert Al Qudra a de mieux à offrir pour une épreuve d’envergure mondiale. »

Organisée sous le parrainage de Son Excellence le Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï, la Baja internationale de Dubaï aura pour centre névralgique la fabuleuse station thermale du désert de Bab Al Shams.

Ce sera la deuxième manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain pour les voitures et les buggies, et l’épreuve inaugurale de la Coupe du monde FIM des bajas pour les motos et les quads.

L’équipe de l’ATCUAE chargée de l’élaboration du parcours était ce week-end dans le sud du désert Al Qudra pour les derniers repérages avant de finaliser les étapes.

Alors que les engagements devraient affluer de la part du monde du rallye tout-terrain, les premiers noms en vue à confirmer leur présence au départ ont été les Russes Vladimir Vasilyev et son copilote Konstantin Zhilstov qui ont signé deux victoires consécutives dans l’Abou Dhabi Desert Challenge en 2014 et 2015, à bord d’une Mini All4 Racing.

Parmi les favoris pour la victoire dans la catégorie autos, on devrait trouver le Qatari Nasser Al Attiyah qui a succédé l’an dernier à Vasilyev au palmarès du Desert Challenge et qui cherchera à rebondir après son abandon décevant du Dakar le mois dernier avec Mathieu Baumel dans un Toyota Hilux.

On devrait aussi compter sur la présence de Mikko Hirvonen, le Finlandais volant, vice-champion du monde des rallyes en 2012, qui a signé ses débuts dans le Desert Challenge par une troisième place dans une Mini, en avril dernier, avec son copilote français Michel Périn, ainsi que sur celle de l’Émirati Sheikh Khalid Bin Faisal Al Qassimi au volant d’une Peugeot 2008 DKR.

Bien qu’il doive encore confirmer sa participation, Sam Sunderland, l’espoir de l’ATCUAE qui réside à Dubaï, effectuera pour sa part sa première apparition dans l’épreuve, après sa brillante victoire au Dakar dans la catégorie motos.
La Baja internationale de Dubaï 2017 constitue le premier volet du triptyque des déserts du Moyen-Orient qui comprend également le Desert Challenge (du 1er au 7 avril) et le Sealine Cross Country Rally du Qatar (du 16 au 21 avril).

D’après communiqué de Tony Lewis,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*