La Baja de Dubaï fait son entrée au calendrier mondial

© DR

Pour Sulayem, l’apport d’un troisième rallye de désert au Moyen-Orient va donner un coup de fouet aux sports mécaniques dans la région. 

Le Touring Club automobile des Émirats arabes unis (ATCUAE) a dévoilé récemment ses plans d’ancrer la nouvelle Baja internationale de Dubaï, comme deuxième épreuve de pointe du pays dans le monde du rallye tout-terrain.

 

Cette épreuve de trois jours, qui aura lieu du 9 au 11 mars dans le désert Al Qudra, est parrainée par Son Excellence le Cheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï.

La Baja internationale de Dubaï 2017 constituera la deuxième manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain pour les voitures et les buggies, et la manche inaugurale de la Coupe du monde FIM des bajas pour les motos et les quads.

Elle donne naissance de fait à un enchaînement spectaculaire de trois épreuves de désert au Moyen-Orient pour les meilleurs pilotes mondiaux de rallyes tout-terrain.

Cette nouvelle entrée dans le calendrier de la Coupe du monde sera suivie à peine deux semaines plus tard par l’Abou Dhabi Desert Challenge (du 1er au 7 avril), première épreuve que l’ATCUAE a ancrée dans le calendrier de la Coupe du monde FIA et du Championnat du monde FIM des rallyes tout-terrain, puis par le Sealine Cross Country Rally au Qatar (du (16 au 21 avril).

« Nous sommes fiers de créer un deuxième rallye tout-terrain de classe mondiale aux EAU et nous avons hâte qu’il devienne l’une des meilleures épreuves de baja des calendriers de la FIA et de la FIM », a indiqué Mohammed Ben Sulayem, le président de l’ATCUAE.

« Nous remercions le Cheikh Hamdan et la cour princière de Dubaï qui soutiennent en permanence nos efforts pour développer des épreuves de sports mécaniques qui permettent aux coureurs locaux de partager la scène mondiale avec les meilleurs pilotes de la planète. Je remercie également personnellement le président de la FIA Jean Todt pour sa confiance et son soutien permanent aux sports mécaniques du Moyen-Orient. »

Également soutenue par le Conseil des sports de Dubaï, ainsi que par la police de Dubaï et la défense civile de Dubaï, la Baja internationale de Dubaï a été ajoutée à la Coupe du monde FIA après la réussite d’une épreuve candidate initiale, organisée par l’ATCUAE le mois dernier à Bab Al Shams.

Observateur officiel de cette épreuve, Richard Schilling, par ailleurs président de la commission rallyes tout-terrain de la FIA, a loué dans son rapport le niveau d’organisation de l’ATCUAE et le fait que le désert Al Qudra est particulièrement adapté à un rallye de Coupe du monde.

L’épreuve constitue une évolution logique du Rallye international de Dubaï, riche de 37 ans d’histoire, dont la liste de vainqueurs illustres comprend notamment Mohammed Ben Sulayem (15 victoires), le Qatari Nasser Al Attiyah (10) et l’ancien champion du monde suédois des rallyes Björn Waldegaard. La structure traditionnelle de l’épreuve, réservée aux voitures de rallye, est remplacée par le format baja, plus adapté au désert, et qui présente également une option financièrement plus rentable ouverte, outre aux voitures, aux buggies, aux motos et aux quads.

« Le Rallye international de Dubaï occupe une place indissociable de l’histoire des sports mécaniques aux EAU, et il m’a offert au fil des ans énormément de superbes souvenirs, tant comme concurrent qu’organisateur, dit Sulayem. Son succès fournit une plateforme puissante pour lancer la Baja internationale de Dubaï dans une nouvelle ère pour les sports mécaniques aux EAU et dans tout le Moyen-Orient. »

Et d’ajouter : « Le fait que trois épreuves de classe mondiale se déroulent désormais coup sur coup dans cette région est un gros coup de fouet pour le sport local car nous allons être sous les feux de la rampe du monde du rallye tout-terrain. Les concurrents vont aussi beaucoup en bénéficier grâce à des économies sur le coût des engagements et du transport des véhicules. En outre, la présence conjointe des constructeurs, des sponsors et des médias de pointe va apporter un nouveau degré d’exposition à chacune de ces épreuves, ainsi qu’aux EAU et au Qatar qui les accueillent. »

D’après communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*