Dakar/Lavieille: « Grossir notre avance au fil des étapes ! »

© DR

Resistencia – San Miguel de Tucumàn : 803 km dont 275 km en spéciale

Deuxième étape du Dakar. Le rythme monte, les difficultés augmentent, les habitués ont pensé connaître l’Argentine, mais ils n’avaient pas encore posé leurs roues dans le ‘Chaco’ ! Dans cette région chargée d’histoire pour les connaisseurs du rallye mondial (Transchaco…), la patience et le sang-froid ont été de précieux alliés et Christian Lavieille – Jean-Pierre Garcin ont fait face.

Que ce soit dans la poussière ou par endroit, elle s’est transformée en boue, ils ont bravé toutes les difficultés sans que leur machine ne rechigne sur les obstacles de la piste.

En terminant 31ème de l’étape au volant de son Toyota Land Cruiser engagé dans la catégorie Marathon (Voiture de Série), Christian Lavieille occupe la même place au général après un bond en avant comparativement à la veille, une mise en jambes sans grand intérêt. Sans pour autant s’enflammer, le rallye ne fait que commencer et s’achèvera le 14 janvier à Buenos Aires, le binôme a roulé inlassablement avec une chaleur que les motards ont eu du mal à surmonter.

« La voiture est confortable, avec Jean-Pierre (Garcin), nous y sommes bien dedans ! Ce fut une bonne journée, nous sommes les leaders de la catégorie (Marathon – T2) avec une avance de près d’une minute que j’espère faire grossir au fil des étapes pour me mettre à l’abri d’une éventuelle crevaison ou d’un plantage dans le sable ! »

Sur le Dakar, il est ordinaire que les jours se suivent sans se ressembler. Déjà, Christian se projette sur l’étape 3 qui comporte des dunes et donc, des pièges. « Il y aura de la navigation, je fais confiance à Jean-Pierre, ce sera également plus rocailleux précise le descriptif, en montagne ce qui nous évitera d’avoir la canicule de cette étape puisque un 44° à l’ombre a été enregistré. »

Arrivé au bivouac, Christian a fait un check-list avec son équipe technique de chez AutoBody afin de repartir demain matin (étape 3) dans les meilleurs conditions. En professionnel de la discipline, l’ex-pilote moto et son expérimenté navigateur abordent chaque journée avec la même vigilance tout en roulant, et avec la même esprit, celui du devoir d bien faire jusqu’au bout ! Faisons-leur confiance.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*