Dakar SS1: Départ impressionnant pour les pilotes Yamaha

Adrien Van Beveren dans l'étape 1

Le Dakar 2017 a démarré aujourd’hui en Amérique du Sud. Les quatre pilotes Yamalube Yamaha Official Rally Team ont atteint l’arrivée de l’étape d’ouverture sans aucun problème. Meilleur chrono de la journée, Xavier de Soultrait (Yamaha WR450F Rally-Yamaha Racing HFP) a malheureusement écopé d’une pénalité d’une minute et décroche au final la 10ème place.

 

Les représentants Yamaha au Dakar 2017 ont commencé leur aventure de deux semaines avec une spéciale spéciale courte mais technique au Nord d’Asunción, avant d’entrer dans la longue section de liaison qui les conduit à Resistencia en Argentine. En dépit d’un run court de 39 km, la spéciale de la journée s’est révélée très difficile, avec des sections rapides et techniques sur terrain glissant.

Premier pilote Yamalube Yamaha Rally Team, Adrien Van Beveren (Yamaha WR450F Rally), a terminé sa première journée à la 11e place. Un peu plus d’une minute derrière le leader du général, le Français est bien placé pour la deuxième journée de compétition.

Rentré au premier bivouac de l’année, 11 secondes derrière son coéquipier, l’Italien Alessandro Botturi (Yamaha WR450F Rally) se retrouve provisoirement placé au 13e rang du classement général. Alessandro attend avec impatience la longue étape de demain pour San Miguel de Tucumán.

Rodney Faggotter (Yamaha WR450F Rally) est provisoirement placé à la 26ème position. L’Aussie a apprécié cette première étape au guidon de sa Yamaha officielle et attend avec impatience d’en découdre dans la deuxième étape de demain.

Afin d’éviter tous risques inutiles, le leader Yamalube Yamaha Rally Team, Helder Rodrigues a ramené sa Yamaha WR450F Rally à la 27ème position. Avec les concurrents entrant dans l’une des phases les plus longues du Dakar 2017 demain, le pilote portugais cherchera à profiter de son expérience pour se rapprocher du sommet du classement provisoire.

Soutenu par Yamaha, le Français Xavier de Soultrait (Yamaha WR450F Rally-Yamaha Racing) a affiché le meilleur temps absolu lors du court mais difficile test spécial, mais une pénalité d’une minute l’a laissé au 10ème rang du classement général provisoire. Au cours de cette journée, Xavier a fait quelques erreurs lors de la spéciale de la journée.

Avec cinq pilotes Yamaha en tête du classement provisoire dans la catégorie Quad, c’est le Brésilien Marcelo Medeiros (Yamaha YFM700R-Taguatur Racing Team) qui a affiché le meilleur temps lors de la spéciale de la journée.

Avec une spéciale de 275 km pour les motos et quads, la deuxième étape de demain sera l’une des plus longues du Dakar 2017. En partant de Resistencia, les concurrents commenceront à se diriger vers le Nord-Ouest et vers l’arrivée dans la ville de San Miguel de Tucumán.

Adrien Van Beveren – 11ème : « L’étape d’aujourd’hui ressemblait davantage à une course de Baja. J’ai beaucoup apprécié le fait que le terrain soit délicat dans certaines parties, donc il faut que je reste prudent. Je suis impatient d’être à demain. La pression a maintenant disparu, donc le plan est de commencer à pousser dès demain. Ca me fait du bien de revenir sur le Dakar. Il y a des gens qui applaudissent dans les endroits les plus reculés et je suis si heureux de faire partie de cette énorme aventure. »

Alessandro Botturi – 13ème : « Ce fut juste une étape courte aujourd’hui, plus comme un prologue. Comme la piste étant glissante, j’ai décidé de prendre un peu plus mon temps et pousser tranquillement, j’ai fini par afficher le 13e temps le plus rapide. Il est encore tôt pour tirer des conclusions parce que les meilleurs ont décidé de rouler en sécurité aujourd’hui. Je suis heureux, je suis en bonne position pour demain et l’écart avec le premier est d’un peu plus d’une minute, donc tout peut arriver demain. J’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui avec ma WR450F Rally et je me sens très confiant pour pousser. »

Rodney Faggotter – 26ème : « L’étape d’aujourd’hui a été bonne pour moi malgré un peu de stress supplémentaire, mais heureusement tout s’est bien passé et nous avons fini en un seul morceau. J’ai apprécié rouler sur la nouvelle moto. Nous avions fait quelques tests dès que nous avons atterri au Paraguay la semaine dernière et depuis, je n’ai fait aucun changement sur la moto. Le chemin reste long jusqu’à l’arrivée à Buenos Aires, ainsi l’objectif pour moi est de prendre les étapes les unes après les autres. Je suis impatient de donner plus de gaz demain. »

Hélder Rodrigues – 27ème : « Tout s’est bien passé aujourd’hui et nous avons eu un petit aperçu de ce que nous allons rencontrer cette année. La pluie de la semaine dernière a rendu les pistes assez glissantes, nous avons dû rester concentré tout au long de la spéciale. Le résultat de cette étape n’est pas si important, je pense. Il y a plus de 30 pilotes dans moins de trois minutes derrière le leader provisoire. Il y a donc beaucoup à jouer pour la course. Demain, la spéciale sera la première des plus longues de l’année et mon plan sera de continuer à pousser pour me rapprocher des premiers. »

Xavier de Soultrait – 10ème : « L’année dernière, je n’ai pas réussi à terminer la première étape, alors pour me racheter, je suis sorti le premier de la spéciale avec le meilleur temps. La spéciale était assez dangereuse, avec des parties rapides et techniques. J’ai décidé de pousser dès le début tout en essayant d’éviter les risques inutiles. J’ai fait quelques bonnes choses et j’ai réussi à afficher le temps le plus rapide de tous. Mon sentiment sur la moto est grand. Cette année, nous avons décidé de courir une Yamaha WR450F assez standard en apportant les modifications nécessaires pour la rendre plus compétitive. Je suis heureux d’être en bonne position pour la suite de la course et je suis impatient d’y retourner demain. »

Alexandre Kowalski – Directeur Yamalube Yamaha Official Rally Team : « Dans l’ensemble, c’est une bonne journée pour nous et je suis vraiment content de la victoire d’étape de Xavier. La première étape du Dakar est toujours cruciale, c’est le moment de vérité, où tout est mis à l’épreuve pour la première fois. Nos pilotes ont roulé intelligemment aujourd’hui et ont rapporté leurs motos au bivouac sans aucun problème. La spéciale de la journée était courte et plus style enduro. Il y avait aussi beaucoup de parties dangereuses le long du tracé. Xavier a montré aussi que l’on pouvait gagner avec une WR450F stock. »

Jean-Paul Ancion,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*