Dakar/C.Lavieille: « Comme une séance d’essai ! »

Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin © Edo Bauer

Christian Lavieille : « Avant de vous parler de notre étape 1, je vous présente mes meilleurs vœux pour l’Année 2017. Qu’elle soit l’aboutissement de tous vos projets et que la santé vous accompagne au cours des 12 mois qui la compose. »

Etape 1
Ce n’est pas le kilométrage qui préoccupa les concurrents, mais plutôt la tension qui accompagne les premiers tours de roue en compétition.

Tous les concurrents avaient conscience que sur ces pistes techniques, et même ‘trialisantes’ en début de programme, une erreur aurait été préjudiciable. L’enjeu du placement en vue du lendemain prenait aussi toute son importance pour l’élite.

Pour Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin sur Toyota Land Cruiser de la catégorie Marathon (T2), la journée s’est déroulée sans la moindre anicroche. Prudence est mère de sûreté fut le slogan de l’équipage lancé dans l’étape 1 avec impatience.

« Très cassante sur les premiers kilomètres avec de nombreux changements de direction et de trous, nous rappelaient à la vigilance. Tout s’est déroulé comme nous le souhaitions avec en prime une grosse chaleur difficile à supporter en particulier pour les motards ! Le Toyota a bien fonctionné et notre sagesse nous a permis de sortir de ce premier secteur dans de bonnes conditions… »

En Argentine, où le public habitué au Dakar se presse sur les pistes pour encourager les concurrents, Christian et Jean-Pierre ont qualifié cette journée de ‘séance d’essais’ mais cette fois elle était de grandeur nature !

L’étape 2 de Resistencia à San Miguel de Tucuman se développera sur 803 km avec un secteur sélectif de 275 km, une montée tout en puissance pour les 318 véhicules en course, dont 77 autos.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*