Dakar: Toyota Gazoo Racing et Overdrive Racing unis !

Nasser Al Attiyah and Matthieu Baumel © DR

Toyota Gazoo Racing Afrique du Sud et Overdrive Racing se sont embarqués pour leur défi le plus ambitieux, à savoir remporter le Dakar. Leur puissante armada de Toyota Hilux a pris le départ officiel de l’épreuve de 14 jours au nouvel an à Asunción au Paraguay.  e constructeur japonais n’a jamais gagné le Dakar, mais la composition du team est impressionnante, puisque trois anciens lauréats de l’épreuve et le dernier vainqueur en date de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain y figurent. Toutes les voitures ont passé sans encombre les vérifications techniques, le 1er janvier à Asunción, et les équipages attendent avec délectation le départ de la première épreuve spéciale, le 2 janvier entre la capitale paraguayenne et la ville argentine de Resistencia.

 

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah a maté la concurrence cette année en Coupe du monde FIA, et le double vainqueur du Dakar, associé à son navigateur habituel, le Français Matthieu Baumel, pilotera pour la première fois un Hilux construit en Afrique du Sud. Al-Attiyah bénéficie de surcroît du soutien de Red Bull et d’Ooredoo, et il tentera d’ajouter une troisième couronne sud-américaine aux deux qu’il a déjà coiffées en 2011 et 2015.

Il aura pour coéquipier l’expérimenté et régulier Sud-Africain Giniel de Villiers, lauréat du Dakar en 2009, qui a bouclé les cinq dernières éditions de l’épreuve avec Toyota, en se classant deux fois second, deux fois troisième et une fois quatrième. De Villiers bénéficiera du soutien supplémentaire d’un nombre pléthorique de sponsors, parmi lesquels Red Bull, Oakley, Duxbury Netgear, Innovation Group, SAA et TFM.

De Villiers et Al-Attiyah piloteront les deux voitures de Toyota Gazoo Racing Afrique du Sud, tandis que l’ancien pilote de WRC zimbabwéen Conrad Rautenbach remplacera Leeroy Poulter dans une troisième voiture préparée par Overdrive Racing, aux côtés du Sud-Africain Robert Howie. Poulter a été contraint de renoncer pour raisons médicales.

Joan Roma, double vainqueur du Dakar, passe chez Toyota Overdrive

Toyota Gazoo et Overdrive Racing ont travaillé ensemble au développement de l’Hilux durant la saison, et le préparateur belge aligne également une équipe solide de Toyota Hilux, emmenée par Joan Roma, double vainqueur du Dakar. Le pilote espagnol a remporté l’épreuve en 2004 en moto avant de récidiver sur quatre roues en 2014. Pour l’occasion, la liste de ses sponsors comprend Monster Energy, Air Europa, Alpine Stars et Michelin.

De leur côté, les Néerlandais Erik van Loon et Wouter Rosegaar feront équipe dans un second Toyota Hilux Overdrive. À ce jour, le meilleur résultat de Van Loon est une quatrième place au scratch en 2015. Il bénéficiera en outre du soutien de Heisterkemp, Van Loon Group, Eurol, SeaVSat et Wilvo.

Enfin, la paire française composée de Ronan Chabot et Gilles Pillot sera associée à bord d’un troisième Toyota Hilux préparé par Overdrive Racing et engagé sous la direction de Jean-Marc Fortin.

Itinéraire et format
Pour le Dakar 2017, Amaury Sports Organisation (ASO) a concocté un itinéraire difficile et modifié. S’il n’y a plus de spéciales au Chili ou dans le désert d’Atacama, les équipages auront droit à un rajout important, l’altitude de la Bolivie qui, couplée aux températures estivales caniculaires du nord de l’Argentine, devrait garantir que le Dakar ne sera pas moins difficile que les années précédentes.

Le Paraguay accueille pour la première fois dans l’histoire du Dakar les opérations de départ, et l’itinéraire pénétrera ensuite en Argentine, en direction pour la première fois de la ville de Resistencia. Les équipes s’enfonceront ensuite encore plus en Argentine pour gagner les villes de San Miguel de Tucumán et San Salvador de Jujuy les 3 et 4 janvier, avant de monter jusqu’à l’Altiplano bolivien et de s’arrêter au bivouac successivement à Tupiza, Oruro et La Paz, lieu de la traditionnelle journée de repos de l’épreuve, le 8 janvier.

Avec l’altitude, casse-tête énergétique, qui devrait culminer jusqu’à 4 800 mètres, l’action reprendra à partir de La Paz et les équipages se dirigeront vers Uyuni, terme de la première partie d’une étape marathon, le 9 janvier. Les teams franchiront à nouveau la frontière du nord de l’Argentine pour rejoindre Salta le 10 janvier, avant de s’attaquer à des spéciales plus familières, via des haltes bivouac à Chilecito, San Juan et Rio Cuarto, puis d’entrer dans la dernière ligne droite qui les conduira à l’arrivée finale à Buenos Aires le 14 janvier.

ILS ONT DIT :
NASSER SALEH AL-ATTIYAH (voiture #301) : « Je me souviens de ma première course. C’était en 1989 et j’étais copilote, et je n’avais pas aimé ça du tout. L’année d’après, je me suis mis au volant et j’ai commencé par disputer quelques courses au Qatar. J’ai ensuite totalement arrêté entre 1995 et 2002, pour me concentrer sur les compétitions de tir. La QMMF [la fédération du Qatar] m’a rappelé en 2003 et le Dakar est arrivé en 2004. Aujourd’hui, j’ai une voiture extraordinaire avec le Toyota. C’est une voiture qui n’a jamais gagné le Dakar et c’est un défi intéressant à relever. Nous avons battu Peugeot en Espagne (Baja 2016) et au Maroc (2016), mais ça ne veut pas dire pour autant que nous allons gagner le Dakar. Il faudra tenir compte de l’altitude, mais je suis impatient d’attaquer ce nouveau défi. »

GINIEL DE VILLIERS (voiture #302) : « Si je devais résumer le Dakar à un mot, je parlerais d’aventure. C’est une course gigantesque, humaine et extrême. Elle fait partie de ma vie et c’est l’épreuve la plus importante de la saison. Je m’y prépare depuis un an. Nous avons travaillé durant toute la saison au développement de la voiture et effectué plus de 3 000 km d’essais. La base est très bonne et nous avons apporté des améliorations énormes. C’est le Hilux le plus rapide que j’aie jamais piloté. L’arrivée de Nasser est également un véritable atout pour le team et cela va m’obliger à élever mon niveau. »

JOAN ROMA (voiture #305) : « Notre préparation a été vraiment très bonne. Nous sommes optimistes, tout en restant prudents car le Dakar est un test compliqué. Il faut rester humble même si nous avons bien travaillé dans le cadre d’un team puissant. J’espère vraiment que tout se passera bien. »

ERIK VAN LOON (voiture #310) : « Pour moi, le Dakar est une invitation à se dépasser. Grâce au Dakar, je suis également devenu un meilleur homme d’affaires. Je suis très fier des résultats que j’ai obtenus ces deux dernières années et il est temps maintenant d’atteindre un nouveau palier. Piloter le Toyota est totalement différent de ma précédente voiture. Nous ne savons pas encore de quoi nous sommes vraiment capables et notre objectif demeure de rallier l’arrivée dans les cinq premiers. »

CONRAD RAUTENBACH (voiture #320) : « Mon père était pilote de rallye et il m’a donné le goût pour la course. Dès que j’ai eu mon permis (à 16 ans au Zimbabwe), j’ai disputé mes premiers rallies. Je me souviens que je regardais le Dakar à la télé lorsqu’il se disputait encore en Afrique. Mon objectif pour ce premier Dakar est de le finir. J’ai la chance d’avoir derrière moi beaucoup de gens expérimentés. Terminer dans les dix premiers serait un superbe exploit, mais il faut vraiment que tout se passe bien et que j’accumule de l’expérience. La vitesse ne sera pas un problème. Je dois m’habituer à disputer des spéciales de plus de 400 km et à garder le rythme. Ce sera
super également de retrouver des visages familiers du temps de mes années en WRC, comme Loeb, Hirvonen et Prokop. En ce qui concerne l’altitude, ce ne devrait pas être trop problématique dans la mesure où je vole beaucoup. C’est également génial de représenter le Zimbabwe sur le Dakar. J’espère entamer à cette occasion une nouvelle carrière. J’espère que ce Dakar sera le premier d’une longue série, mais d’abord, je dois terminer. Je ne veux pas me mettre trop la pression. »

LE TEAM TOYOTA
301. Nasser Saleh Al-Attiyah (QAT)-Matthieu Baumel (FRA) – Toyota Hilux Gazoo Racing AFS
302. Giniel de Villiers (AFS)-Dirk von Zitzewitz (ALL) – Toyota Hilux Gazoo Racing AFS
305. Joan Roma (ESP)-Alex Haro (ESP) – Toyota Hilux Overdrive
310. Erik van Loon (P-B)-Wouter Rosegaar (P-B) – Toyota Hilux Overdrive    
317. Ronan Chabot (FRA)-Gilles Pillot (FRA) – Toyota Hilux Overdrive
320. Conrad Rautenbach (ZIM)-Robert Howie (AFS) – Toyota Hilux Gazoo Racing AFS

D’après communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*