ELMS/Julien Canal: « J’ai des contacts avec pas mal d’équipes »

Julien Canal déçu par sa saison !

Le pilote originaire du Mans va disputer la finale de l’European Le Mans Series cet après midi (départ 13 h 30). Il partira de la neuvième place de la grille de départ. Petit tour d’horizon avec le pilote de la Ligier JS P2 n°41 engagée par Greaves Motorsport avant le début de l’épreuve.

 

La course cet après midi : « Nous avons fait une mauvaise qualification avec un choix de pneus qui n’a pas été le bon. Nous avons utilisé les pneus pluie puis les intermédiaires. Hier, les conditions de piste étaient difficiles, vraiment piégeuses et les gommes étaient dures à chauffer. Il aurait fallu que nous partions en pneus intermédiaires tout de suite. Cependant, nous savons que sur le sec, la voiture est bien comme on a pu le voir lors des essais libres. Nous restons confiants pour la course. »

Le bilan de 2016 : « Je suis déçu de ma saison. Sur le papier, le choix était parfait en intégrant l’équipe championne ELMS en titre. Maintenant, il ne faut pas oublier qu’ils ont acquis un nouveau châssis (Greaves Motorsport roulait avec une Gibson 015S Nissan l’an dernier, ndlr), le châssis avec lequel j’ai été titré en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Les Ligier JS P2 ont gagné des courses cette saison en FIA WEC mais pas en ELMS. Ce n’est jamais facile pour une équipe d’appréhender une nouvelle voiture. L’équipe n’a peut être pas pris la mesure de la nouvelle voiture pour faire plus d’essais et chercher de nouvelles solutions techniques. Même si je connais bien cette voiture, que nous avons de bonnes relations avec Onroak Automotive, nous avons manqué un peu de travail de fond.
« Pour ma part, j’ai découvert le travail avec une équipe anglaise, je n’avais d’ailleurs jamais roulé avec une équipe étrangère. J’ai bien progressé cette année, d’abord au niveau de mon anglais (rires) mais aussi sur le plan technique. Il a fallu que je sois plus présent du côté technique pour leur apporter mes connaissances de la voiture, je me suis encore plus impliqué. J’ai également repoussé mes limites au niveau de mon pilotage car nous partions assez souvent loin sur la grille de départ. J’ai donc gagné en pilotage et en technique. »

La saison 2017 : « Pour l’année 2017, je me focalise vraiment sur les deux championnats : l’European Le Mans Series et le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Mon but premier est de faire des podiums, pas des 5ème ou 6ème places ! Je cherche donc une équipe avec laquelle je m’entends bien et qui peut briguer des podiums. J’essaie de faire grossir mon budget avec de nouveaux partenaires. J’ai des contacts avec pas mal d’équipes, beaucoup de choses sont en cours mais il est trop tôt pour dire quoi que ce soit. Onroak Automotive, avec qui je développe la nouvelle Ligier JS P217, pousse aussi pour me trouver un volant avec cette auto. Dans tous les cas, cela sera dans l’un des deux championnats. »

David Bristol,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*